Le syndicat des joueurs monte au créneau : " Le Standard a été trop loin"

Redaction
| 0 réaction
Le syndicat des joueurs monte au créneau : " Le Standard a été trop loin"
Photo: © photonews

Face à la décision prise par le Standard de Liège de mettre au chômage partiel une partie de son effectif, Sporta est monté au créneau pour défendre les joueurs lésés.

Le 24 mars dernier, les Rouches avaient annoncé qu'une grande partie de leurs joueurs avait accepté de renoncer à une part conséquente de leurs salaires pour que celle-ci soient redistribuée à la Fondation Standard de Liège. Les fonds récoltés sont ensuite réutilisés pour financer l'achat de matériel médical afin d'aider les hôpitaux liégeois dans la lutte contre le coronavirus.

Néanmoins, une partie de l'effectif, à savoir sept joueurs selon les dernières indiscrétions, n'aurait pas souhaité coopérer. Un refus qui a alors poussé le Standard à mettre ces derniers au chômage partiel pour cas de force majeure. Une décision que déplore néanmoins Sporta, le syndicat des joueurs de Pro League.

En effet, dans des propos accordés à l'agence Belga, Marc Leroy, le responsable national de Sporta, a sévèrement critiqué les mesures prises par le club liégeois. "C'est injuste. Le Standard a été trop loin. Le système ne peut pas être utilisé comme cela. Soit c'est tout le monde, soit les entraîneurs, mais pas que certains joueurs et pas comme sanction pour avoir refusé une proposition. Nous ne comprenons pas. Nous avons contacté le Standard et la Pro League. Si besoin, nous contacterons le ministre compétent. Cela s'apparente à du chantage. Je n'ai jamais pensé qu'on pourrait faire ça".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos