Analyse Bilan (provisoire) du Standard : Une reconstruction plus longue que prévu mais quelques éclosions !

Redaction
| 0 réaction
Bilan (provisoire) du Standard : Une reconstruction plus longue que prévu mais quelques éclosions !

Actuellement, et peut-être définitivement, le matricule 16 est 5ème au classement. Les Rouches ont été capables du pire comme du meilleur.

Le Standard de Liège avait à coeur de faire mieux que sa troisième place obtenue lors du dernier exercice, mais le matricule 16 a fait preuve d'irrégularité cette saison. Les Rouches ont pourtant très bien débuté la saison en signant de nombreux succès et en étant sur la dernière marche du podium à la moitié de la phase classique. Mais les Rouches sombreront ensuite lors du mois de décembre terminant d'ailleurs l'année civile 2019 sur trois défaites de rang.

2020 débutera bien avec deux succès d'affilée avant un non match à Courtrai. Une "défaite référence" qui fera réagir les troupes de MPH. Le Standard partagera l'enjeu contre le Club avant d'aller s'imposer à Genk et de battre l'Antwerp à domicile. Soit un 7 sur 9 contre des clubs du top. Mais les Rouches retomberont vite dans leurs travers directement après avec une défaite à Charleroi suivi d'un nul contre Saint-Trond à Sclessin. Voilà le résumé de la saison du Standard : des hauts et des bas.

La reconstruction du Standard par Michel Preud’homme n'est pas encore finie, il faudra être patient. Le technicien liégeois a fait savoir que le Club de Bruges avait mis du temps avant d'arriver là où il en est actuellement. Il faut poser les bases au préalable, et à ce sujet, il semble que Sclessin ait assisté à plusieurs éclosions.

Arnaud Bodart

Le jeune portier a crevé l'écran cette saison. Numéro 2 derrière Milinkovic-Savic au départ, il a su saisir sa chance et a été l'auteur de très bonnes prestations. Le Standard a trouvé son prochain gardien pour la décennie à venir.

Samuel Bastien

Dans l'ombre de Marin la saison dernière, le Diablotin a explosé sous la vareuse rouche cette année. Titulaire indiscutable, il a fait beaucoup de bien à l'entrejeu liégeois. Quand il était absent, c'était toute l'équipe qui avait du mal à tourner.

Gojko Cimirot, Selim Amallah et Nicolas Gavory ont réalisé également une bonne saison et auront certainement à coeur de confirmer au prochain exercice.

L'attaque ?

Le Standard a certes alterné le bon et le moins bon, mais le club ne possède pas de véritable finisseur. Renaud Emond, parti en janvier au FC Nantes, était le meilleur buteur du matricule 16 avec sept roses plantées en championnat. Après son départ, les autres attaquants n'ont pas su s'imposer ou rassurer. En effet, Obbi Oulare (2 buts), Felipe Avenatti (2 buts) et Duje Cop (1 but) ne sont pas parvenus à se mettre en évidence. 

Europa League

Le Standard a livré une belle campagne européenne malgré ce goût de trop peu lors de la sixième journée contre Arsenal à domicile (2-2). En effet, les Rouches menaient 2-0 face aux Gunners avant de voir leur adversaire revenir au score en trois minutes alors que pendant ce temps-là, Guimaraes réalisait l'exploit d'aller s'imposer à Francfort. Les troupes de MPH ont failli rejoindre les seizièmes de finale de la compétition, mais termineront finalement à troisième place avec huit points au compteur juste derrière Francfort (8 points) et Arsenal (11 points).

  

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos