Les débuts frustrants de Kemar Roofe à Anderlecht : "J'étais comme un lion en cage"

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Les débuts frustrants de Kemar Roofe à Anderlecht : "J'étais comme un lion en cage"
Photo: © photonews

S'il n'a pas connu la première saison espérée avec Anderlecht, Kemar Roofe estime que le temps et les matchs seront ses alliés dans les prochains mois.

Convaincu par Vincent Kompany l'été dernier, Kemar Roofe était arrivé avec beaucoup d'espoirs à Anderlecht. Il a dû se faire attendre. La faute à une blessure à la cheville qui l’a tenu écarter des terrains pendant plusieurs semaines.

Le Britannique a finalement dû patienter jusqu'au 29 septembre pour débuter son aventure bruxelloise. "Il m’a fallu du temps pour me montrer", reconnaît-il dans un entretien accordé à Inews. "C’était en plus une blessure à évolution lente, donc, c’était encore plus frustrant. Parce que quand tu arrives dans un nouveau club, tu veux rapidement montrer à tout le monde ce que tu sais faire."

Six buts en 13 matchs: "Le meilleur est à venir"

Une longue attente qu’il a essayé de transformer en force. "D’un autre côté, ça m’a donné encore plus de motivation et de détermination. J’étais comme un lion en cage. Et quand je suis revenu, je pense que ça  ne s’est pas trop mal passé. J’ai marqué six buts en 13 matchs, mais je pense que le meilleur est à venir. Au plus on jouera de match, au meilleur je pense que je serai", prévient-il.

Et c’est sans doute ce qu'attendent les supporters d’Anderlecht de la part d'un attaquant qui était arrivé en Belgique, avec un statut de futur buteur du club, acquis notamment grâce aux 15 buts qu’il avait inscrits avec Leeds la saison dernière...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos