Interview Le CEO de Lommel, Harm Van Veldhoven, a des mots durs : "Ce qui se passe est ridicule"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Le CEO de Lommel, Harm Van Veldhoven, a des mots durs : "Ce qui se passe est ridicule"
Photo: © Photonews

Lommel a reçu sa licence, mais assiste impuissant à la réforme inévitable de la D1B. "Nous sommes dépendants des décisions prises, mais ce qui se passe est ridicule", déclare Harm Van Veldhoven, CEO de Lommel, que nous avons contacté.

La D1B risque de ... manquer d'équipes la saison prochaine : Virton, Roulers et Lokeren passent à la trappe, OHL et le Beerschot devraient monter tous deux. L'une des options évoquées ? Placer les équipes Espoirs en D1B.

Harm Van Veldhoven, vous n'êtes pas partisan de cette idée concernant les Espoirs ...

(il nous coupe) Risible ! J'ai travaillé avec les Espoirs et je sais ce que ça amènerait : une compétition faussée, tout simplement. Une semaine l'équipe B compte cinq joueurs du noyau A, une autre semaine plusieurs jeunes talents sont avec l'équipe A ... Et ces jeunes équipes n'attirent pas le public. Il n'y a pas dix personnes pour venir voir les jeunes du PSV et de l'Ajax en D2 néerlandaise. Commercialement, c'est nul. La D1B est déjà un cimetière et ils voudraient empirer la situation ... 

Quelle est donc la solution pour organiser la D1B ? 

Pour la saison prochaine, il n'y a pas de solution ! Il faudrait exceptionnellement mettre tout le monde dans la même division, faire une D1A à 22. Puis vous faites descendre trois ou quatre équipes, mais ce n'est pas viable. Ce ne sera jamais envisagé, de toute façon, mais je trouve ça bien plus ridicule d'envisager mettre les U21 en D1B. Qu'on mette toutes les équipes ayant une licence en D1A. De toute façon, à terme, la BeNeLigue arrivera pour nous enlever les 6 grands clubs belges ... 

Vous semblez en colère. 

Nous n'avons pas pu faire entendre notre voix récemment, mais je me suis assez tu. Ce qui se passe en D1B depuis quelques années est un scandale pur et simple. Encore quelques saisons, et avec le coronavirus par-dessus le marché, et il n'y aura pas plus de six équipes viables en Belgique. Parce qu'en D1A, c'est difficile aussi pour des clubs comme Ostende, Courtrai, Mouscron ...

La D1B est traitée de manière incorrecte, selon vous ? 

Nous n'avons aucune voix au sein de la Pro League. Tout est décidé au-dessus de nous. Ils oublient que la D1B est la base, là où les jeunes peuvent obtenir du temps de jeu. Ca doit être l'antichambre pour les joueurs qui ne seraient pas encore prêts pour le top belge. Hans Vanaken a fait ses débuts chez nous avant d'aller à Lokeren, puis à Bruges ! Pareil pour Leandro Trossard. Bientôt, les jeunes talents partiront à 15 ans à l'étranger ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos