Interview Rudi Cossey, jeune produit et ancienne icône du RWDM: "Des supporters fanatiques"

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Rudi Cossey, jeune produit et ancienne icône du RWDM: "Des supporters fanatiques"
Photo: © photonews

S'il a été champion de Belgique et remporté deux Coupes avec le Club de Bruges, c'est avec le RWDM que Rudy Cossey a vécu les plus beaux moments de sa carrière. Entre bons souvenirs et perspectives d'avenir, entretien avec un ancien qui conserve des liens très forts avec le RWDM.

Passé par Bruges et Lokeren, où il a d'ailleurs entamé sa carrière d'entraîneur, Rudy Cossey avait éclos dans les rangs du RWDM. Une longue période faite de nombreux bons souvenirs, qu'il se rémémore avec plaisir 30 ans plus tard. "Pour moi, tout a commencé là. J'étais supporter du Racing White et j'y ai joué quand j'étais jeune. Ensuite, il y a eu la fusion et j'ai franchi le cap vers l'équipe première avec le RWDM. Et il y a tout juste 30 ans, je quittais le RWDM pour le Club de Bruges", nous confie-t-il. 

Mon lien avec le RWDM? Il a toujours été et restera toujours très fort. 

Mais il suit toujours le club avec enthousiasme et et il se réjouit d'éventuellement voir son ancien club retrouver le niveau professionnel la saison prochaine. "Fantastique", lance-t-il. "Le RWDM est un club de tradition qui a disparu du football professionnel. Mais quand on voit comment le club est remonté, en quelques années... C'est incroyable le travail qu'y a réalisé Thierry Dailly en à peine cinq ans." 

Rudy Cossey garde d'ailleurs des liens forts avec le club de sa jeunesse. "A chaque fois qu'il y avait un match pour le titre, j'y étais. Ce lien a toujours été là et restera toujours. Et c'est la même chose pour Lokeren, un club avec lequel j'ai travaillé 17 ans. Mais le RWDM, ça reste encore un peu plus spécial", souligne le Bruxellois. 

J'espère que le club pourra s'installer durablement au top niveau. 

"Je me souviens encore de la rivalité avec Anderlecht... Ces derbys, c'étaient les matchs de l'année. Les tribunes étaient pleines à craquer. Mais dans les autres matchs aussi, il y avait pas mal de gens dans les tribunes. Pas les supporters les plus nombreux du pays, mais un public fanatique. Ils nous poussaient à un autre niveau." 

Une belle époque que les supporters molenbeekois vont peut-être revivre dans les prochaines années. "Être champion et promu trois années de suite, ça montre l'étendue du travail réalisé. Chapeau à Drazen Brncic et au président Dailly. J'espère désormais du fond du coeur que le club pourra s'installer dans le monde professionnel. Et j'attends avec impatience des derbys contre l'Union. Ça ramènera encore plus de monde au Stade. Les supporters attendent ça depuis longtemps. Mais je suis persuadé que les gens qui allaient au stade il y a trente ans, y vont encore aujourd'hui." 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos