C'est le jour J pour des Buffalos en manque de confiance: "Ce n'est vraiment pas le bon moment"
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction

La Gantoise va affronter le Rapid de Vienne en Ligue des Champions

C'est le jour J pour des Buffalos en manque de confiance: "Ce n'est vraiment pas le bon moment"

Les Buffalos jouent ce mardi le match le plus important de leur début de saison. La Ligue des Champions arrive cependant au bien mauvais moment pour le vice-champion.

Il y a quelques mois, tout un club se félicitait d'avoir réussi à valider son ticket pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Nous sommes début septembre et il est clair que chez les Buffalos, c'est la soupe à la grimace.

Jonathan David est parti à Lille, Yaremchuk veut à son tour prendre la poudre d'escampette, Thorup a été viré, Laszlo Bölöni est arrivé avec ses idées et sa conception du football mais les résultats ne sont pas au rendez-vous: 3 points sur 15, c'est beaucoup trop peu pour une équipe qui s'est auto-proclamée candidate au titre.

"Ce n'est peut-être pas le bon moment", afforme Sven Kums après la défaite à Eupen. "Mais le match de Vienne est là et nous devons essayer d'avoir de la confiance pour l'emporter. C'est important pour le club".

A Eupen, les Gantois ont été naïfs sur les buts encaissés, dixit leur entraîneur, mais ils ont aussi manqué de détermination dans les deux rectangles. Sinan Bolat (non-qualifié) ne jouera pas ce mardi donc Davy Roef va devoir sortir une meilleure prestation que vendredi dernier. En attaque, c'est toujours le néant, surtout sans Yaremchuk même si ce dernier pourrait faire son retour contre le Rapid d'après Bölöni. Une façon d'éteindre l'incendie? Réponse ce mardi soir.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos