Bala Town a hâte d'affronter le Standard de Liège : "Ce sera le plus gros match de notre histoire"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti depuis Sclessin
| 0 réaction

Colin Caton, le coach de Bala Town a hâte d'affronter le Standard de Liège

Bala Town a hâte d'affronter le Standard de Liège : "Ce sera le plus gros match de notre histoire"
Photo: © photonews

Le club gallois affrontera le Standard de Liège ce jeudi soir lors du deuxième tour préliminaire de l'Europe League.

Après avoir sorti le Valetta FC (0-1) au premier tour, Bala Town va affronter le Standard de Liège. L'adversaire des Rouches n'avait jamais été si loin en Coupe d'Europe et son adversaire le plus relevé sur la scène européenne jusque là était l'AIK en 2016 (les Gallois s'inclinant deux fois 2-0 contre le club suédois). "Ce sera le plus gros match de notre histoire, je compte sur le respect de l'équipe adverse, et j'espère un bon match", a confié Colin Caton en conférence de presse. "J'avoue que je ne connaissais pas trop le Standard de Liège à part les différents matchs européens. Lors du tirage, j'aurais préféré tirer une autre équipe. Mais cela reste toutefois une belle opportunité pour nous", a ajouté le coach des Gallois.

"Beaucoup de miracles ont déjà eu lieu dans le football. Demain, ce sera très difficile pour nous, mais nous allons faire de notre mieux. C'est très excitant de venir croiser le fer avec une telle équipe et être ainsi sous le feu des projecteurs. Il faut tout donner sur le terrain pour réaliser une belle performance à la hauteur de l'évènement", a précisé le technicien anglais.

Le public ne sera pas présent ce jeudi soir à Sclessin. "Cela aurait pu être une bonne et à la fois une mauvaise chose qu'il y ait des fans. Toutefois, certains de mes joueurs auraient pu être stressés par la présence de milliers de fans adverses", a-t-il expliqué avant d'évoquer son approche tactique. "Nous allons joué de façon plus défensive. Contre La Valette, nous avons eu plusieurs occasions. Ici, il faut être solide derrière tout en profitant de la moindre erreur adverse", a conclu Colin Caton.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos