Hervé Koffi, (quasi) infranchissable, au Standard: "Dieu merci, il y avait hors-jeu"

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Hervé Koffi, (quasi) infranchissable, au Standard: "Dieu merci, il y avait hors-jeu"
Photo: © photonews

Le portier de Mouscron a fait de nouveaux miracles, dimanche soir, à Sclessin, confirmant son excellent début de saison et aidant l'Excel à conquérir une victoire de prestige.

Mouscron a joué un bien mauvais tour au Standard, dimanche soir, en allant s'imposer à Sclessin et c'est en partie à son gardien que l'Excel le doit. "Ça fait toujours plaisir de gagner ce genre de match, contre un très grand club comme le Standard, et encore plus avec une clean sheet. Ça nous motive à aller chercher d'autres victoires", se réjouissait le portier burkinabé à l'issue de la rencontre. 

Les résultats des concurrents? Pas le plus important. 

D'autant plus que le STVV et Malines, deux concurrents directs des Hurlus dans le bas de tableau, avaient mis la pression en s'imposant, respectivement, à Zulte Waregem et à OHL. Mais Hervé Koffi relativise: "Il y a toujours de la pression, mais le plus important, ce ne sont pas les résultats des concurrents, ce sont nos performances." 

Et de ce point de vue-là, une victoire à Sclessin, une première depuis le retour de Mouscron parmi l'élite, c'est, forcément, une bonne opération. Pourtant, les Hurlus et leur portier ont eu chaud à plusieurs reprises dimanche soir. Sur la reprise de Maxime Lestienne, dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, repoussée sur la barre par Hervé Koffi. "Quand j'ai touché le ballon j'ai cru que c'était rentré, et puis j'ai vu mon défenseur courir vers moi. Je me suis senti comme un sauveur", sourit-il. 

L'intervention salvatrice du VAR 

Mais Hervé Koffi n'a pas été tout à fait infranchissable, dimanche soir. Peu après l'heure de jeu et après trois parades décisives du portier mouscronnois, Merveille Bokadi poussait le ballon au fond pour le Standard. "C'est le genre de but qui fait toujours mal pour un gardien. Après deux ou trois arrêts, c'est dur de voir le ballon rentrer, parce qu'on se dit qu'on aurait pu faire plus pour aider l'équipe. Mais, Dieu merci, le VAR est intervenu et il y avait hors-jeu." 

Tout profit pour le gardien international burkinabé, qui en profite pour réaliser sa deuxième clean sheet de la saison. Et pour l'Excel Mouscron qui pousse son bilan à 14 points sur 21 sous les ordres de Jorge Simao et qui laisse la lanterne rouge au STVV... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos