Le Club de Bruges a été NeXsTé par Kiev
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction

Le Club de Bruges s'est incliné dans les dernières minutes contre Kiev

Le Club de Bruges a été NeXsTé par Kiev

Le Club de Bruges a tenté de faire face à Kiev, au Coronavirus, aux blessures comme il pouvait... mais le coach de Bruges NXT et la présence sur le terrain de 4 joueurs de D1B n'ont pas aidé des Gazelles décimées.

L'épidémie de Coronavirus ayant décidé de venir frapper une seconde fois le Club de Bruges cette saison, on savait avant le début de la rencontre que ce match retour entre les Gazelles  et le Dynamo Kiev n'était pas celui qui était attendu, un peu comme à l'aller.

Brugge

En Ukraine, les joueurs de Rik De Mil (qui était une nouvelle fois sur le banc) avaient été chercher un nul mérité vu les circonstances et après un match fermé. Le scénario du match retour de ce jeudi au Jan Breydel n'a absolument pas changé.

Privés de De Ketelaere, Rits, Denswil, Mitrovic, Vanaken et Lang, les leaders de notre compétition avaient déposé sur la pelouse encore belle du Jan Breydel une composition en 4-1-4-1 qui a bien bloqué le jeu des hommes de Lucescu. Avec un Van Den Keybus titulaire, pas toujours à son affaire, un Nabil Dirar qui a apporté son expérience et un flanc gauche composé pour la première fois de Sobol et de Ricca, Bruges était plus proche de l'expérimentation que de l'automatisme.

Brugge

Alors Bruges a sorti le Blauw de chauffe: les duels ont été remportés, les espaces fermés, les occasions annihilées et les joueurs se sont battus les uns pour les autres. En cours de match, les Gazelles ont eu une mauvaise nouvelle en plus: la blessure musculaire de Bas Dost, remplacé par Badji qui aura la plus belle occasion en seconde période, Dost ayant de la tête l'occasion d'assommer les Ukrainiens lors du premier quart d'heure.

En face? C'est pratiquement le néant puisqu'il faut attendre la 70' minute pour voir la première frappe cadrée d'une équipe qui devait pourtant absolument marquer. Mais dans ce genre de rencontre, un détail peut faire la différence et la pièce est tombée du côté de l'Est puisque l'unique but du match est venu de Vitaliy Buyalskyi, à la bonne place au bon moment sur l'une des rares occasions de son équipe (83', 0-1). Dans les têtes, ce but a tout cassé et il n'y aura pas le moindre miracle. 

La saison européenne de Bruges est donc terminée, avec un goût amer mais surtout beaucoup de fierté. Bruges va donc pouvoir se concentrer sur son gros objectif de la saison: réaliser le doublé coupe - championnat.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos