Interview L'ancien Standardman Jérôme Déom est prêt à passer un cap : "J'ai engrangé beaucoup d'expérience"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

L'ancien Standardman Jérôme Déom est prêt à passer un cap

L'ancien Standardman Jérôme Déom est prêt à passer un cap : "J'ai engrangé beaucoup d'expérience"
Photo: © photonews

Le Liégeois avait quitté les Rouches il y a trois ans pour rejoindre les Pays-Bas et le MVV Maastricht.

Jérôme Déom vit sa troisième saison consécutive aux Pays-Bas sous les couleurs du MVV Maastricht où il est vite devenu incontournable avec plus de 80 rencontres au compteur. "Je me sens bien ici et tout se déroule pour le mieux. J'avais quitté le Standard de Liège à 18 ans dans le but d'engranger du temps de jeu et de pouvoir progresser. C'est chose faite puisque je suis titulaire depuis mon arrivée et que j'ai beaucoup appris au MVV. Certes, c'est une année spéciale avec le Covid-19 et on ne montera pas cette saison", nous confie le joueur formé chez les Rouches.

"Prêt à passer un cap"

Un retour en Belgique est envisageable. Quelques formations de D1A ont montré de l'intérêt lors du dernier mercato hivernal "J'ai un contrat jusqu'en 2022 mais je ne serai pas contre le fait de passer à la prochaine étape en jouant à un niveau plus haut. J'ai engrangé beaucoup d'expérience ici en deuxième division néerlandaise et je suis prêt à évoluer et à passer un cap. À savoir évoluer en Eredivisie voire revenir en D1A. Cela fait trois ans que je fais preuve de régularité et que je suis fort peu blessé. Toutefois, je reste concentré sur Maastricht et notre fin de saison", souligne le Chestrolais.

Deom Jerome
© photonews

Le box to box garde de bons souvenirs de son club formateur et de ses premiers pas en équipe première du Standard à 17 ans en 2016. "Tout simplement magnifique. Cela restera gravé à jamais dans ma mémoire. Jouer pour ton club de coeur à Sclessin, c'est un rêve de gosse qui s'est réalisé", explique le médian avant d'évoquer l'Académie. "Cette saison, le matricule 16 a choisi de faire confiance à la jeunesse et c'est vraiment une bonne chose. Siquet, Raskin et Balikwisha répondent présents et c'est une bonne chose pour le club. Si j'ai des regrets ? Non car Sa Pinto à l'époque ne misait pas trop sur la jeunesse et c'est pourquoi j'avais décidé de quitter le navire rouche pour pouvoir jouer. Trois ans plus tard, je suis content de mon choix", a conclu Jérôme Déom.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos