Les choix de Benat San José rapportent gros

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Les choix de Benat San José rapportent gros

Eupen s'est donné une grosse bouffée d'oxygène dans le bas du classement en allant s'imposer au Stayen. Une bonne façon de préparer la Coupe contre La Gantoise.

Si du côté de STVV, on ne change pas une équipe qui ne gagne pas, à Eupen la semaine complète de préparation a donné des idées à Benat San José: changer son onze de base. Il faut dire que le retour de Musona y est pour beaucoup, puisque l'ancien joueur d'Anderlecht est titulaire pour son retour dans le groupe, une première depuis 10 rencontres.

STVV
Eupen

En attaque, il y a aussi des choix forts puisque Prevljak est sur le banc, remplacé par Baby en pointe. alors que Defourny est confirmé entre les perches. On ne va pas se mentir, durant les premières minutes la rencontre n'aura pas été excellente, que ce soit pour les Canaris ou les Pandas. Les erreurs techniques sont nombreuses et les occasions rares. Defourny doit s'employer sur une frappe de Lavalée et est aussi tout heureux de voir Suzuki passer à côté du ballon sur un centre de Brüls.

Le choix de Benat San José va alors se montrer gagnant. Juste avant la mi-temps, un centre de Adriano, consécutif à un corner, trouve la tête de baby qui ouvre le score (42', 0-1). Ce n'est pas un vol, mais ce but est un peu tombé de nulle part, personne ne s'en plaindra chez les Germanophones.

STVV
Eupen

La seconde période commence avec des sueurs froides puisqu'un but contre son camp de Miangue est annulé pour une position de hors-jeu au départ de l'action. C'est une alerte pour les Pandas. Mais les Canaris vont se tirer une balle dans la patte: sur une action plein axe, Texeira stoppe Musona en dernier homme: carton rouge, STVV à dix, en étant mené, c'est un gros coup au moral pour les hommes de Peter Maes car il reste 30 minutes à jouer.

Du coup, c'est tout de suite plus facile pour Eupen, qui contrôle la rencontre en gardant la possession, alors que les Limbourgeois n'arrivent plus à se montrer dangereux. Mieux, dans les dernières secondes, Smail Prevljak donne au score son allure définitive sur un contre, après avoir éliminé tout le monde (90', 0-2).

Cette victoire, les Pandas ne vont pas la lâcher et avec 36 points au compteur, le maintien est assuré. A 5 matches de la fin, et seulement 4 points de retard sur le huitième, une bonne série pourrait même encore leur permettre de penser aux playoffs 2... mais ça c'est une autre histoire.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos