Aucune garantie financière pour assurer sa continuité ? Mouscron réagit

Walter Forbes
| 0 réaction
Aucune garantie financière pour assurer sa continuité ? Mouscron réagit

Les Hurlus ont réagi ce mardi soir.

Convoqué par la commission des licences la semaine passée, Mouscron n’aurait pas pu fournir une lettre de confort, qui permet d’assurer sa viabilité au plus haut niveau, comme l'a rapporté Sudpresse. Gérard Lopez, propriétaire de l’Excel via sa société Jogo Bonito Group, s’est vu refuser les emprunts introduits auprès de ses partenaires financiers. Il est donc impossible d'apporter la dite lettre de confort indispensable pour prouver et assurer la continuité du club aux yeux de la commission des licences.

Cela veut dire que les Hurlus pourraient ne pas obtenir leur licence et ainsi se diriger vers une relégation administrative en Nationale 1, à moins que les dirigeants trouvent une solution et parviennent à convaincre la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport.

Ce mardi soir, Mouscron a tenu à réagir. "Suite à plusieurs articles de presse erronés parus ces dernières heures, l’actionnaire principal du Royal Excel Mouscron tient à confirmer son intention de remplir ses engagements envers le club comme il l’a toujours fait jusqu’à présent. Ces tentatives de déstabilisation du club dans une période charnière pour son avenir suscite l’interrogation. En attendant, l’actionnaire majoritaire, la direction, le staff, les joueurs et l’ensemble du personnel du Royal Excel Mouscron continuent à tout faire pour assurer le maintien du club au sein de l’élite de notre football. N’en déplaise à certains", ont lâché les Hurlus.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos