Le premier éclair parisien de Lionel Messi vient à bout de Manchester City, qui poussait pour égaliser
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Le PSG bat Manchester City (2-0) avec le premier but de Lionel Messi

Le premier éclair parisien de Lionel Messi vient à bout de Manchester City, qui poussait pour égaliser

Le PSG a rapidement ouvert le score, puis profité de l'inefficacité chronique de Manchester City : Lionel Messi a envoyé un missile pour faire le break.

Après un partage vécu comme une défaite du côté de Bruges, c'est le PSG qui était sous pression pour la réception d'un Manchester City qui avait fait le show contre le RB Leipzig (6-3). Et pour l'occasion, Mauricio Pochettino a ressorti la tenue de gala avec le trio Mbappé-Neymar-Messi.

C'est d'ailleurs sur une accélération de Kylian Mbappé que la différence se fera dès la première phase offensive parisienne : Messi loupe le ballon mais c'est ... Idrissa Gueye qui est le héros inattendu et envoie un missile dans la lucarne d'Ederson (8e). Gueye, c'est encore lui qui portera un PSG dont l'entrejeu est impérial, mais qui manque de précision devant. Peu à peu, Manchester City se remettra dans le match, Donnarumma sauvera les meubles une première fois. 

KDB se fait peur

De centres en centres, le danger se précise devant le portier italien, notamment depuis le pied de Kevin De Bruyne, mais un incroyable loupé de Bernardo Silva sauve Paris (26e). Ederson devra ensuite s'employer devant Herrera mais côté parisien, du trio magique, il n'y a réellement que Mbappé qui se bouge. 

idrissa gueye

De Bruyne, pas mal dans son match, manque d'en sortir précipitamment quand sa semelle traîne sur Gueye. Un geste maladroit qui lui aurait sûrement valu un carton rouge si le Sénégalais n'avait pas été aussi sport, se relevant rapidement sans rien réclamer. 

Paris souffre mais la première période est d'un niveau très, très élevé sur tous les plans, seuls les Grealish et Sterling de Manchester City ne parvenant désespérément pas à compenser l'absence d'un vrai tueur devant. L'intensité baissera au retour des vestiaires, et le PSG en profitera pour reprendre la main ; Neymar temporise trop et place dans le petit filet (65e). L'événement du soir, cependant, sera le premier but d'un certain Lionel Messi : l'Argentin s'appuie sur Kylian Mbappé en relais et envoie sa spéciale, enroulée et imprenable (74e, 2-0), pour sauver un match anonyme. Paris s'est fait peur, mais a fait honneur à sa devise - fluctuat nec mergitur, battu par les flots, mais ne sombre pas.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos