L'Argentine et le Brésil partagent : la Seleçao ne dépasse pas la Belgique !

L'Argentine et le Brésil partagent : la Seleçao ne dépasse pas la Belgique !

Alors que le match nul des Belges à Cardiff laissait la porte ouverte au Brésil pour s'emparer de la place de n°1, la Seleçao n'a pas l'air d'en vouloir.

Qui veut du statut de n°1 des Diables Rouges ? Depuis plusieurs mois, on a presque l'impression que celui-ci est devenu un poids, source de moqueries de la part de pays qui, de leur côté, remportent de vrais trophées. La Belgique est n°1 mondiale depuis 2018 en dépit du bon sens, mais en suivant une logique toute mathématique qui récompense sa régularité (une campagne pour le Mondial 2022 sans la moindre défaite y a contribué).

Le nul à Cardiff pouvait, comme les défaites en Ligue des Nations, faire tomber cette pesante couronne. Il fallait pour cela que le Brésil batte l'Argentine cette nuit. Mais dans un choc qui a, comme bien souvent, été décevant sur le terrain, les deux équipes se sont quittées dos-à-dos sur un score vierge (0-0). Sans Neymar, blessé, côté brésilien, mais bien avec Lionel Messi titulaire pour les 90 minutes (deux bonnes raisons d'être furieux côté parisien), l'Argentine et le Brésil se sont rendus coup pour coup, littéralement, sans trouver la faille. L'Albiceleste, elle, décroche son ticket pour le Mondial 2022 grâce à la victoire, plus tard dans la soirée, de l'Equateur.  

Et la Belgique, donc, reste n°1 mondiale jusqu'aux prochaines rencontres internationales de la zone Amérique du Sud, en janvier prochain ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos