L'âge de Chancel Mbemba, un problème qui date de sa signature à Anderlecht

L'âge de Chancel Mbemba, un problème qui date de sa signature à Anderlecht
Photo: © photonews

Quel âge a donc Chancel Mbemba ? Officiellement, 27 ans. Mais des zones d'ombre poussent désormais le joueur vers la sortie au FC Porto. Un peu hypocrite, puisque ce dossier est vieux ... comme la signature du joueur en Europe.

"Vu les zones d'ombre entourant son cas et les conséquences légales qui pourraient en découler, nous avons décidé de ne pas offrir de contrat à Chancel Mbemba" : ces mots sont de Herman Van Holsbeeck, recueillis par la RTBF, et ils datent de 2013, date à laquelle la FIFA a lancé une enquête autour du joueur congolais. Déjà à l'époque, le joueur, qui est supposé avoir 18 ans d'après les documents de la FIFA, dispose de 4 dates de naissance, dont l'une remonte même à 1988 lorsqu'il a été enregistré dans ses premiers clubs, au Congo. "Chez moi, il était né en 1988", déclare Vieux Mputu, président de l'AS Mputu, dans un entretien avec So Foot en 2015.

L'affaire fera scandale, et le RSC Anderlecht ne prendra donc aucun risque : il faudra attendre le verdict de la FIFA, qui fera du 8 août 1994 la date officielle de naissance de Chancel Mbemba, pour que le joueur rejoigne bel et bien l'Europe - et Anderlecht. Mais les doutes n'ont jamais été levés. En 2013, l'agent du joueur, Paulo Teixeira, affirmait que son protégé "avait 26 ans" - il en aurait donc aujourd'hui ... 35, et pas 27, ni même 33 comme le disent ses deux autres dates de naissance. Mais tout cela est particulièrement bien renseigné : le dossier avait fait grand bruit, et il est impensable qu'un club de l'envergure du FC Porto n'ait pas entendu parler de tout ça au moment d'attirer Chancel Mbemba en juillet 2018, contre 4,6 millions d'euros. 

Reste donc à savoir pourquoi aujourd'hui, alors que l'international congolais est au sommet de sa forme et en fin de contrat, Porto commencerait à avoir des scrupules. La date de naissance validée par la FIFA est a priori celle qui prévaut dans les négociations et les documents officiels ; Mbemba, avec un Mondial 2022 potentiel en cas de qualification de la RDC en mars et une valeur marchande estimée désormais à 15 millions d'euros, pourrait encore rapporter gros au club portugais en cas de prolongation. La victime dans tout ça ? C'est bien sûr Chancel Mbemba lui-même ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos