Auxerre va-t-il bientôt renaître de ses cendres ?

Antoine Bourlon
| 0 réaction
Auxerre va-t-il bientôt renaître de ses cendres ?

10 ans après sa relégation, l'AJ Auxerre est à un match de remonter en Ligue 1.

En arrachant un nul dans son antre de l'Abbé-Deschamps dans les dernières minutes le 26 mai face à Saint-Etienne, l'AJ Auxerre garde toutes ses chances de remonter en Ligue 1 la saison prochaine. Retour sur l'histoire d'un club emblématique du paysage football français, et sur son retour au premier plan. 

Auxerre monte pour la première fois en division 1 en 1980. Terminant 10e, 15e puis huitième, le club va réaliser l'exploit de se hisser sur le podium d'un championnat dominé les années d'avant par Saint-Etienne, Nantes et Monaco. Avec des joueurs phares tels que Patrice Garande, le meilleur buteur de son histoire Andrzej Szarmach et des internationaux français tels que Basile Boli ou Joel Bats, Auxerre s'installe dans l'élite en réalisant des bons résultats tout en participant aux compétitions européennes, sans néanmoins remporter encore de titre. 

Les années dorées

Le club s'apprête alors à vivre deux décennies de grand succès. Recrutant l'ex-Anderlechtois Enzo Scifo des Girondins de Bordeaux, Auxerre élimine le Standard en huitièmes de finale de la Coupe UEFA 1991-1992, avant de réaliser un tour de force en sortant le grand Ajax d'Amsterdam. L'AJA est éliminé en demis par Dortmund au terme d'un match retour épique. Vient alors le premier trophée majeur de l'histoire du club, avec une victoire en finale de Coupe de France en 1994 face à Montpellier.

Deux ans plus tard, c'est la consécration. Auxerre bat le FC Nantes, champion en titre, et remporte son premier titre de champion de France au nez et à la barbe du PSG. Avec des joueurs tels que Laurent Blanc ou Sabri Lamouchi, les Auxerrois soulèvent également leur deuxième Coupe. La marque de Guy Roux, entraîneur du club depuis 1961 (oui, oui, vous ne rêvez pas) s'inscrit à jamais dans l'histoire du club, et ce n'est pas prêt de se terminer en si bon chemin. En 1997, Auxerre réalise son meilleur résultat en Ligue des Champions, échouant en quart de finales. 

Après son premier titre européen en 2000 avec la Coupe Intertoto, Auxerre voit une génération exceptionnelle exploser, avec Jean-Alain Boumsong, Philippe Mexès et évidemment Djibril Cissé, qui claque 90 buts en 5 saisons et emmène l'AJA vers une troisième victoire en Coupe de France en 2003. En 2005, après une quatrième et dernière victoire en Coupe de France face à Sedan, le mythique Guy Roux prend sa retraite. Il aura coaché l'AJA à 653 reprises. Sous la houlette du natif de Colmar, Auxerre aura gravit tous les échelons du foot français. 

Le déclin 

Si l'on pouvait croire que le club allait passer au second plan après le départ de son entraîneur emblématique, cela ne va pas tout de suite être le cas. Lors de la saison 2009-2010, Auxerre est même tout près de remporter à nouveau le championnat sous la houlette de Luis Fernandez mais chute face à l'OM de Didier Deschamps. A époque marquante, joueurs iconiques : Benoit Pedretti, Ireneusz Jeleń, Daniel Niculae, Anthony Le Tallec,...

Mais bientôt, tout cela va s'écrouler sans que personne ne s'y attende. Des désaccords internes impliquant notamment Guy Roux mènent à la destitution du président. Pour ne rien arranger, Luis Fernandez part du club, qui va couler et descendre en Ligue 2 à l'issue de la saison 2011-2012, après 32 saisons passées dans l'élite. 

En difficulté financière, Auxerre est ensuite racheté par Guy Cotret, ancien cadre de la Caisse d’Épargne. Auxerre passe proche de la relégation puis atteint la finale de la Coupe de France, gagnée par le PSG (1-0). 

Une nouvelle ère

Auxerre est à nouveau racheté en 2017, cette fois-ci par le businessman chinois James Zhou. Mais sous la houlette de l'actuel coach de Virton Pablo Correa, les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes. 

Il faudra attendre la saison 2019-2020 et la nomination de Jean-Marc Furlan, recordman de montées en Ligue 1 (avec Troyes et Brest notamment) pour que l'AJA se remette sur les bons rails. 6e de Ligue 2 la saison dernière, les Auxerrois réussissent à accrocher les barrages puis à éliminer Sochaux.

Sans vraiment de star mais avec des joueurs expérimentés tels que l'ancien Brestois Gaetan Charbonnier ou son capitaine Birama Touré, passé par le Standard de Liège, le club peut remonter en Ligue 1 avec un effectif à la valeur marchande cumulée de seulement 19,35 millions d'euros, soit le 10e noyau le plus valorisé du championnat. Tout cela en ayant dépensé un peu plus de 10 millions sur deux ans. 

"C'est dommage d'avoir des occasions. Ça va être compliqué. Dommage de ne pas avoir claqué un ou deux buts en plus. Ce qui m'a surpris, mais c'est normal, c'est le rythme imposé en début de match par Saint-Étienne. Mes joueurs ont ensuite su élever le rythme. On a eu des occasions. On va voir ce qui va se passer dimanche", avait déclaré Furlan à beIN Sports après le nul face à l'ASSE. On verra bien, en effet. Un duel entre deux clubs historiques, avec Saint-Etienne qui est plus proche que jamais de la chute après avoir remporté 10 fois le championnat de France...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus de news

Plus de news