Jan Vertonghen et Dries Mertens manquent l'occasion idéale de dire adieu

Jan Vertonghen et Dries Mertens manquent l'occasion idéale de dire adieu
Photo: © photonews

Alors qu'on sait bien que plusieurs Diables Rouges quitteront la sélection belge après la débâcle de ce Mondial, deux de ceux qu'on imaginait prendre leur retraite internationale ont surpris.

Roberto Martinez avait déjà annoncé son départ à son groupe en interne et suite à l'élimination, il ne faisait non plus aucun doute aux yeux du public. Le sélectionneur avait également confié publiquement que certains Diables ne continueraient pas au-delà de la Coupe du Monde et les spéculations allaient bon train : quels seraient ces joueurs prenant leur retraite internationale, que la Belgique aille jusqu'au bout ou sorte en poules ? 

Deux noms paraissaient évidents : Jan Vertonghen, le vétéran, le plus capé, et Dries Mertens, 35 ans et dont la présence était déjà critiquée cette année. Et pourtant..."Si je prends ma retraite ? Non, nous avons déjà vu que le groupe a de bons jeunes. Nous serons là pour l'équipe", assurait Vertonghen après l'élimination. Même son de cloche chez Dries Mertens : "Je resterai à disposition de l'équipe nationale", confirmait l'attaquant de poche après son match moyen contre la Croatie.

Mertens Dries
© photonews

Une occasion manquée 

De deux choses l'une suite à ces déclarations. Premièrement : si Vertonghen et Mertens ne font pas partie des joueurs ayant au moins à demi-mot annoncé leur retraite en coulisses, alors qui sont ces Diables prêts à faire un pas de côté ? À moins bien sûr que les deux vétérans n'aient changé d'avis. Ensuite et surtout, les deux hommes perdent là l'occasion de partir la tête haute. Jan Vertonghen a réalisé une bonne Coupe du Monde, lui qui était arrivé si critiqué. L'Anderlechtois n'a rien à se reprocher sur ces 3 rencontres. Mais la défense a clairement besoin de renouvellement, et Arthur Theate attend dans les starting blocks.

Dries Mertens, lui, a raté ses adieux mais son poste est soumis à forte concurrence. Son dernier but en sélection (sur 21) date de 2020 et le buteur de Galatasaray commence à être plus critiqué qu'à l'accoutumée, lui qui était si apprécié. Belgique-Croatie était peut-être déjà la titularisation de trop. Messieurs, un peu de lucidité. Après tout, nous nous sommes tant aimés...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Walfoot.be

Plus de 7844 fans de football se sont déjà inscrits!

Avec la newsletter de Walfoot, vous recevez quotidiennement toutes les dernières news foot concernant vos équipes, compétitions et joueurs favoris, dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news