Interview Le Maroc n'est pas rassasié : "Croire en l'exploit ? Non, en nos chances !"

Le Maroc n'est pas rassasié et veut croire en ses chances face à l'Espagne

Le Maroc n'est pas rassasié : "Croire en l'exploit ? Non, en nos chances !"
Photo: © photonews

Le Maroc a réussi une belle performance en sortant d'une poule compliquée, devant la Belgique et le Canada. Mais les Lions de l'Atlas ne sont pas là pour faire de la figuration face à l'Espagne.

En sortant des poules, le Maroc a déjà égalé son meilleur résultat en Coupe du Monde, qui datait de 1986. À l'époque, les Lions de l'Atlas avaient été versés dans un groupe très compliqué avec l'Angleterre, la Pologne et le Portugal, mais terminaient premiers, un exploit peut-être bien encore plus grand qu'en 2022. "Réussir à sortir des poules 36 ans plus tard, enfin, fait du bien. Nous avons retenu les leçons de 2018", nous explique la page Kora Maroc, un média couvrant l'actualité du football marocain. Mais cela ne suffira pas à cette génération marocaine ambitieuse, qui ne veut pas faire de la figuration contre l'Espagne. 

© photonews

"Cette année le ton est différent, il ne s’agit plus simplement de faire de la « figuration » mais aussi de montrer ce dont nous sommes capables. On se réconcilie donc avec la compétition en faisant mieux qu’en 2018, 1998 et 1994 et aussi bien qu’en 1986 donc on peut parler de réussite en tenant compte de cet historique", reconnaît notre interlocuteur. "Cependant, nous ne considérons pas cela comme une fin, nous ne voulons pas nous contenter de ce qui a été fait et souhaitons aller plus loin". C'est ce que souhaite Walid Regragui : une mentalité de vainqueur, même face à l'un des grands favoris. "La rencontre s’annonce difficile, mais plutôt que croire à l’exploit nous croyons en nos chances", précise Kora Maroc

La victoire face à la Belgique ? "L'un des résultats les plus importants des 20 dernières années" 

On peut donc s'attendre à voir un Maroc conquérant, qui aura déjà laissé derrière lui l'euphorie de la qualification. Mais la victoire convaincante face aux Diables Rouges reste un moment fort. Ce n’est pas évident de battre la Belgique, une équipe deuxième du classement FIFA, troisième de la dernière Coupe du Monde et qui n’a plus perdu un match en phase de poules depuis 1994. C’est l'un des matchs les plus importants de ces 20 dernières années pour le football marocain", concède Kora Maroc.

"Nous avons su prendre le dessus surtout dans la bataille du milieu de terrain, et je pense que le Maroc avait plus envie de gagner. Cette envie a fait la différence sur le terrain, sans oublier le travail de Moussa El Habchi, analyste vidéo qui était parmi le staff de Martinez et qui a joué un rôle important dans cet exploit". L'objectif maintenant est de faire fructifier cette performance face à l'Espagne, ce mardi ! 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Walfoot.be

Plus de 7844 fans de football se sont déjà inscrits!

Avec la newsletter de Walfoot, vous recevez quotidiennement toutes les dernières news foot concernant vos équipes, compétitions et joueurs favoris, dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news