Boussu-Dour en Promotion, Charleroi-Fleurus en P1

par Olivier Baute
Date
0 réaction

Si Seraing se retrouve en D2, le RBDB ira lui en Promotion tandis que Charleroi-Fleurus reprendra en 1ère provinciale hennuyère.

Reprenons par le début. Lors du championnat écoulé, le Royal Boussu Dour Borinage (matricule 167), évoluait en Division 2, Charleroi-Fleurus (matricule 5192) évoluait en Division 3B, le FC Charleroi (matricule 94) évoluait en Promotion A et le RFC Sérésien (matricule 23) évoluait en P1 liégeoise. Le rachat de ce dernier club par le FC Metz, club de Ligue 2 française, a été le déclencheur d'une grande partie d'échanges de matricule, les nouveaux dirigeants souhaitant que leur équipe évolue au plus haut niveau possible afin de créer une synergie entre Metz et Seraing.

La solution est venue par le rachat du matricule du RBDB, club en difficultés financières. Toutefois, les dirigeants du club borain émettaient comme condition principale le rachat d'un autre matricule afin de ne pas devoir repartir d'un niveau trop bas. Des négociations ont été entamées avec différents matricules et un accord vient d'être trouvé sous la forme du rachat du matricule 5192 de Charleroi-Fleurus, formation descendant de D3B en Promotion et possédant un autre matricule, le 94, sous le nom de FC Charleroi, relégué en P1 hennuyère.

Le communiqué officiel publié sur le site officiel du Royal Charleroi Fleurus mentionne également que le club portera une nouvelle dénomination, qui sera dévoilée d'ici la fin de la semaine.

La bourse aux matricules (qui ont été décernés en 1926 et sont une particularité du football belge, le seul à utiliser ce classement par numéro)

Source Wikipedia

Matricule 23 : Initialement, il était la propriété du FC Bressoux, club situé dans la ville de Liège. En 1992, Bressoux a fusionné avec le club voisin de Jupille pour se dénommer Royale Union Liégeoise et évoluera durant quelques saisons en Promotion. Quatre ans plus tard, nouveau déménagement afin de pouvoir disposer des installations abandonnées par feu le RFC Sérésien (matricule 17 qui fusionne avec le Standard de Liège) et également changement de nom en Seraing R.U.L. En 2006, le club reprend le nom de RFC Sérésien avant de fusionner deux ans plus tard avec le FC Seraing, un autre club de la commune. Depuis deux saisons, le matricule 23 évolue en P1 Liégeoise alors qu'il a évolué durant 62 saisons au niveau national. La saison prochaine, il déménagera vers le Hainaut.

Matricule 94 : Il était au départ celui du CS Couillet qui deviendra ACS Couillet en 1945 avant de fusionner en 1977 avec l'US Couillet d'Amérique et se dénommer RACS Couillet. Entre 2000 et 2009, le club évoluera en Promotion et déménagera cette dernière année à La Louvière, profitant de la radiation de ce club pour utiliser les installations du Tivoli. Changement de dénomination provisoire en Fooball Couillet La Louvière avant de revenir deux ans plus tard à Charleroi sous le nom de FC Charleroi. En 2013, le club collabore avec le voisin de RJS Heppignies-Lambusart-Fleurus (matricule 5192) afin d'évoluer en D3 sous la dénomination de Charleroi-Fleurus. Le matricule 94 poursuivant la compétition en Promotion sous le nom de FC Charleroi.

Matricule 167 : Propriété du SC Boussu-Bois en 1926, il changera de dénomination en 1982 lors de la fusion avec le FC Elougeois, s'appelant R. Francs-Borains Boussu-Elouges. Trois ans plus tard, rétrecissement du patronyme en Royal Francs-Borains. En 2008, nouveau changement de dénomination en Royal Boussu-Dour Borinage afin de représenter mieux la commune de Dour. 

Matricule 5192 : Appartenait au départ au SC Lambusart, créé en 1949 qui fusionnera près de trente ans plus tard avec la RUS Fleurus pour se nommer SC Lambusart-Fleurus. En 2002, nouvelle fusion avec la JS Heppignies. Le club évolue alors en Promotion et se nomme JS Heppignies-Lambusart-Fleurus. En 2013, une collaboration est entamée avec le matricule 94.



Commentaires 0 réaction



AddToAny
Il n'a pas encore de réactions