Eriksson, l'homme dont n'a plus voulu La Gantoise

par Olivier Baute
Date
0 réaction

L'attaquant suédois est venu trop tôt dans notre championnat. Mercredi soir, il a fait exploser le Red Bull Salzbourg pratiquement à lui tout seul.

Un assist pour Rosenberg à la 11ème minute, une volée sortie de nulle part pour le 2-0 à la 20ème, Magnus Eriksson a une nouvelle fois mérité son statut de petit chouchou des supporters de Malmö. Le club suédois participera au grand bal des champions suite à sa victoire 3-0 face à Salzbourg mercredi soir. Une sacrée performance pour une formation au budget étriqué, bien en-dessous de ceux d'Anderlecht, Bruges, du Standard ou même de La Gantoise.

En fait, selon le site transfermarkt, la valeur du noyau de Malmö équivaut à celles de formations telles que le Lierse ou Ostende, entre dix et quinze millions d'euros. Outre Eriksson, le club suédois compte dans ses rangs d'autres figures connues de la Jupiler League, le Ghanéen Enoch Kofi Adu, passé par le FC Bruges et titulaire face à Salzbourg, ou l'ailier suédois Guillermo Molins malheureusement blessé.

Car Magnus Eriksson a fait un passage éclair en Jupiler League. Cinq mois en 2012 sous les ordres de Trond Sollied et Bob Peeters à La Gantoise. L'attaquant a dû se contenter de cinq apparitions pour un total inférieur à 200 minutes de jeu. Il était barré par Mboyo, Arbeitman, Coulibaly, Boere et Kola.

La direction des Buffalos avait déboursé 500.000 euros à Atvidabergs, club de D2 suédoise, pour obtenir les services d'Eriksson avant de le laisser partir gratuitement au mercato suivant à Malmö. Depuis, l'attaquant a inscrit 19 buts et surtout délivré 24 assists en une soixantaine de matches. A 24 ans, Eriksson est suivi par des formations telles que Berlin ou Kazan, sa valeur a décuplé depuis son passage à La Gantoise.




Commentaires 0 réaction



AddToAny
Il n'a pas encore de réactions