Quels sont les dangers serbes vendredi?
Martin de Drée
| 0 réaction
Quels sont les dangers serbes vendredi?
Photo: © SC

L'équipe nationale serbe est jeune et enthousiaste. Qui redouter vendredi?

Les constats pour le coach, Marc Wilmots, sont les suivants :

1) La vraie force : Une défense de niveau mondial. On dit souvent que l'équipe belge a une défense exceptionnelle, mais, la défense serbe, c'est encore autre chose. Regardez plutôt : Ivanovic (Chelsea) à droite, au centre Nastasic (Manchester City) et Bisevac (Lyon), à gauche Kolarov (Manchester City). De plus, Ivanovic et Kolarov sont vraiment bons offensivement. Sans parler des coups francs de Kolarov, qui en marque régulièrement. Bisevac, ancien joueur parisien, c'est vraiment du costaud aussi. Benteke aura intérêt à avoir de bons protèges-tibias.

2) Les armes offensives fort jeunes : A droite jouera sans doute Tadic (24ans), un ailier redoutable, coéquipier de Chadli à Twente. A gauche jouera probablement Tosic (25 ans), ex-Manchester United, qui joue désormais au CSKA Moscou. En soutien d'attaque, on aura probablement la titularisation de Markovic (18 ans, qui joue au Partizan), et en pointe Djuricic (20 ans, Hereenveen). Ce sont tous des joueurs de qualité. Maintenant, Tosic souffre d'une grande irrégularité ("Tout" ou "Rien" avec lui) et Markovic est encore trop tendre pour ce genre d'affrontement, surtout face à un Defour accrocheur. Celui qui inquiètera le plus la défense belge est sans aucun doute Tadic, auteur de 20 passes décisives la saison dernière, et qui est vraiment un ailier dans la pure tradition néerlandaise, avec une rare qualité de centre. Il pourrait faire mal à Alderweireld, même si ce dernier doit le connaître, vu qu'ils jouent dans le même championnat.

3) Entrejeu, faiblesse relative : Fejsa et Ignjovski jouent respectivement à l'Olympiakos et au Werder de Brême. Ce sont des joueurs avec un peu plus de métier et qui sont essentiellement présents pour récupérer des ballons. Dotés d'une technique correcte mais incomparable avec celle du milieu belge. Par conséquent, face à des joueurs comme Dembélé et Witsel, ils auront beau s'essoufler, ils auront vraiment de grosses difficultés à regagner le cuir. C'est là que la Belgique doit gagner le match.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos