Romain Veys "La Colombie confiante après un retour réussi"
Olivier Baute
| 0 réaction
Romain Veys "La Colombie confiante après un retour réussi"
Photo: © photonews

Notre ambassadeur était bien sûr heureux suite à la victoire face à la Grèce. Il partage avec nous son avis sur le match programmé ce jour face à la Côte d'Ivoire de Didier Drogba.

Wf: Colombie-Côte d'Ivoire, c'est un peu une finale de groupe avant la lettre. Les Colombien favoris? 
 
Peut-être. En tous les cas, les Colombiens peuvent se montrer confiants. Sans jouer un gros match face à la Grèce, ils l'ont emporté logiquement en plantant trois buts à une équipe pourtant réputée pour son organisation défensive. La Côte d'Ivoire, elle, a dû puiser dans ses réserves pour aller chercher une victoire quelque peu étriquée face au Japon. L'entrée de Drogba a fait beaucoup de bien aux Eléphants car les Japonais se sont focalisés sur lui dès sa montée, erreur qui s'est directement payée cash contre un adversaire qui avait jusque là déçu.
 
Je ne pense pas que la Colombie fera ce genre d'erreur. Et puis, défensivement, la Colombie est bien plus solide que le Japon. La titularisation de Drogba apparaît comme évidente mais Lamouchi nous réserve-t-il une nouvelle surprise ? Car s'ils ont gagné, contrairement à la Colombie, les Eléphants n'ont pas rassuré ...
 
 
 
Wf: Quels sont les principales armes de la Côte d'Ivoire?  
 
Avec Falcao forfait et à présent Bacca out pour les deux prochains matchs, la Colombie a perdu deux pions importants de son dispositif offensif. Pourtant, avec le costaud Ibarbo, le remuant Jackson Martinez et le tout terrain Teo Gutierrez, la Colombie est prête à poser mille et un souci à la défense ivoirienne. 
 
Mais c'est surtout défensivement que la Colombie semble parée pour affronter la Côte d'Ivoire. Rigoureuse, efficace, intransigeante, la ligne défensive de José Pekerman a bien plus d'atouts à faire valoir face à ces costauds Ivoiriens que ce qu'a démontré la défense du Japon.  
 
Et puis la Colombie peut toujours compter sur son meneur de jeu James Rodriguez, lequel devrait grandir dans ce Mondial au gré des matches, pour sur un coup de génie faire basculer un match. 
 

 

C'était donc la liesse générale dans les rues de Medellin, Bogota ou Cali

 
 
Wf: Comment le peuple colombien vit-il ce début de compétition en fanfare de leurs couleurs? 
 
Dans son édition de dimanche, El Mundo titrait "Sortie de luxe" ! Il faut dire que dans un pays où le football est vécu comme une véritable religion, le succès face aux Grecs a connu un écho retentissant au pays ! Pas moins de 11 pages du Mundo analysaient, décortiquaient, refaisaient en fait le match de samedi contre l'équipe grecque. "La Colombie s'est unie dans une célébration unique après le triomphe de luxe 3-0 de notre sélection pour son entrée dans le Mondial brésilien contre une Grèce rugueuse, pouvait-on lire. Un résultat obtenu par un travail impeccable durant 90 minutes.
 
La victoire de la Selección a donc fait la Une dans tous les médias colombiens, reléguant la plupart du temps au bas de page ou dans un bandeau les infos sur les élections présidentielles qui devaient justement se dérouler le dimanche !
 
Ainsi, El Universal titrait "Tous aux urnes !", n'ajoutant qu'une courte phrase sur le sujet avant de consacrer l'essentiel de sa première page au football. En fait, seul El Colombiano parmi les grands quotidiens nationaux laissait le titre principal de la Une aux élections, mais plaçait tout de même une cadrée résumant le triomphe de l'équipe nationale : une photo de Rodriguez, surmonté de Zuñiga, lui-même surmonté de Cuardado, comme pour illustrer les 3 buts inscrits par los Cafeteros. Et accompagnant la photo en Une, le texte suivant : "Le pays entier a vibré avec le triomphe de la sélection 3-0 face à la Grèce dans le Mondial. Un retour triomphal depuis 16 ans !" Car si la victoire belge a été accueillie comme il se doit par les supporters des Diables Rouges après 12 ans d'attente, les supporters colombiens ont, eux, dû attendre 4 années de plus, soit 16 ans, pour voir leur favoris disputer à nouveau un match de phase finale de Coupe du Monde. Avec le résultat que l'on sait. C'était donc la liesse générale dans les rues de Medellin, Bogota ou Cali !
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos