Bilel Ghazi, journaliste pour l'Equipe, est catégorique: "La Gantoise a forcé le respect"
Kevin Jonckheere
Kevin Jonckheere depuis le Stade Gerland de Lyon
| 0 réaction

Bilel Ghazi, journaliste pour le journal l'Equipe, s'est entretenu pour Walfoot.be

Bilel Ghazi, journaliste pour l'Equipe, est catégorique: "La Gantoise a forcé le respect"
Photo: © photonews

Lundi soir, à l'issue de la conférence de presse de l'Olympique Lyonnais, Walfoot a eu l'opportunité de rencontrer Bilel Ghazi, spécialiste de l'OL pour le journal l'Equipe. Un entretien qui nous a permis d'y voir plus clair sur l'opinion des Français à propos du football belge.

Bilel Ghazi, journaliste sportif du quotidien français l'Equipe, nous a accordé quelques minutes de son temps pour répondre à certaines de nos questions. La Gantoise, Anderlecht, l'image du football belge ainsi que les Diables Rouges ont été abordés en sa compagnie.

Tout d'abord, est-ce que tu connaissais cette équipe de La Gantoise avant le 17 septembre dernier ?

"Très sincèrement, comme beaucoup de Français, je ne connaissais que très peu cette équipe. Ce n'est pas forcément l'équipe la plus médiatisée en dehors du Royaume. Ici en France, on parle plus d'Anderlecht ou bien du Standard".

Surpris par la qualité de jeu offerte par les Buffalos ?

"Oui, j'ai été surpris. Ce n'est pas dû à un manque de respect, mais plutôt à un grand nombre d'interrogations. J'ai été surpris par l'engagement, l'entrain et l'enthousiasme de La Gantoise. On parle beaucoup des regrets lyonnais, mais je crois que Gand en a encore plus. Surtout quand on voit l'ensemble de leur campagne européenne. Ils ne sont jamais passés à côté de leur sujet cette saison".

Quelles sont les forces et les faiblesses de La Gantoise selon toi ?

Le pressing, la discipline et surtout l'enthousiasme de cette équipe. Gand m'a vraiment surpris à ce niveau là lors du match aller. En infériorité numérique ils sont quand même parvenus à aller chercher l'égalisation".

"Au niveau des points faibles, je relèverais le manque d'expérience de l'équipe. Avec un peu plus de maturité, ils auraient certainement ramené des points de Valence et du Zénith. Mais sincèrement, il n'y a rien d'autre de négatif qui m'a marqué".

Un joueur gantois qui t'as marqué ?

"Pour moi, la belle découverte de cette phase de poule, c'est Laurent Depoitre. C'est un élément essentiel des belles performances de La Gantoise en Europe cette saison. C'est un gars habile dans la conservation du ballon, dans sa manière dont il remonte le bloc gantois et dans la façon dont il oriente le jeu. C'est une plaie pour les charnières centrales adverses".

Satisfaits lors du tirage au sort, les Français doivent être moins confiants aujourd'hui. L'opinion publique a changé ?

"Selon moi, c'était un tirage au sort qui était globalement favorable à Lyon. Et là, je ne parle pas que de La Gantoise, mais de l'ensemble du groupe. Il n'y avait pas de dédain concernant La Gantoise même si c'est clair qu'aujourd'hui il y a un regain d'estime pour cette équipe".

Les gens réfléchiront à deux fois avant de parier sur Lyon ce soir

Bilel Ghazi

"Et c'est vrai que lors du match aller, les gens trouvaient normal de prendre les trois points. Demain soir (ce soir, ndlr.), ils réfléchiront à deux fois avant de parier sur Lyon car les Buffalos ont forcé le respect avec ce qu'ils ont montré".

Anderlecht aussi a forcé le respect, une surprise selon toi ?

"Moins que La Gantoise. Car en France, on connaît déjà mieux cette équipe. On sait qu'Anderlecht est l'une des équipes phares du championnat belge. Donc il y avait déjà plus de méfiance à leur égard, surtout après l'intersaison compliquée de Monaco".

Enfin, un dernier mot sur nos Diables Rouges. Quelles chances ont-ils lors de l'Euro français ?

"C'est un plaisir de voir l'étendue du réservoir belge. Ce melting pot me fait penser à la France en 1998. Ils ont le potentiel d'atteindre au moins les demi-finales de l'Euro. Après, vous savez mieux que moi qu'à l'Euro le tirage au sort oriente la suite de la compétition".

A t'écouter, il semblerait que la Belgique ait plus de chances que la France de faire un bon résultat, je me trompe ?

"Non. Je pense que la Belgique a plus de certitudes que la France, il y a un projet beaucoup plus lisible. Avoir ce genre de certitudes à quelques mois de l'Euro, c'est un plaisir. C'est une vraie richesse. Wilmots doit vraiment se régaler dans son rôle de sélectionneur. Ça ne serait pas mentir de dire que la Belgique est un favori de l'Euro".

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos