Trouver un arrière gauche pour les Diables... oui, mais où?

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Trouver un arrière gauche pour les Diables... oui, mais où?
Photo: © photonews

Récemment, Robert Waseige assénait qu'il fallait "retourner le championnat de Belgique à la recherche d'un arrière gauche". Un constat un peu dur, mais que nous avons voulu prendre au mot...

Laurens De Bock

Le choix le plus évident. L'arrière gauche du FC Bruges a longtemps traîné une réputation de joueur "à risques" - comprenez, susceptible de prendre une carte rouge sur n'importe quelle intervention.

Voici les images de la dernière expulsion de Laurens De Bock, il y a... trois ans

Il est temps de tordre le cou à ce cliché: le dernier carton rouge de Laurens De Bock date du début de la saison 2013/2014, le 17 août très précisément. Pas exactement la veille. Après trois ans sans expulsion (et en admettant que certains cartons rouges mérités restent parfois dans la poche de l'arbitre), on peut oser dire que Laurens est devenu plus sûr.
Est-il pour autant devenu un arrière gauche potentiel pour les Diables? Longtemps considéré comme un joueur à gros potentiel, repéré très jeune, De Bock n'a que 23 ans (il en aura 24 en novembre) et est titulaire dans une équipe qui a largement dominé le championnat la saison passée. Sans être le nouveau Cafu, il mérite probablement une chance en sélection.

Nana Asare

Le choix un peu moins évident. Nana Asare avait, un peu dans l'indifférence générale, été cité pour intégrer le noyau des Diables par Hein Vanhaezebrouck, pour qui l'infatigable ghanéen devait devenir "le quatrième Diable gantois". Asare, qui n'a joué que 90 minutes en amical avec le Ghana et dispose de la nationalité belge, pourrait théoriquement rejoindre le noyau belge, à... 30 ans.

Asare chez les Diables? Peu probable...

Mais ne nous le cachons pas: les chances sont minces. Peut-être moins minces que sous Wilmots, qui n'était pas forcément enclin à ce genre de fantaisies, mais minces tout de même. Le joueur a beau avoir déclaré sa flamme au pays et s'être dit "flatté" par les propos de son entraîneur, il n'a pas été plus loin.
Pourtant, Asare et sa polyvalence (il a réalisé d'énormes prestations tant sur le flanc gauche que dans l'axe) seraient un atout indéniable - et un profil inédit - pour nos Diables. Reste à voir si le public... et les joueurs accepteraient de le voir débarquer.

Corentin Fiore

La solution de fortune. Le défenseur multitask du Standard n'est pas un arrière gauche de formation, mais est passé maître dans l'art de boucher les trous. Généralement convaincant lors de ses apparitions hors de son poste de prédilection (l'arrière central), Corentin Fiore est assez clairement un joueur d'avenir - à moins que sa polyvalence ne l'empêche justement de briller à un poste donné.

Corentin Fiore n'a pas encore la carrure internationale.

Mais Fiore n'a pas encore vraiment la carrure internationale. D'autant plus pour occuper le poste si important chez nous d'arrière gauche, dont dépend énormément Eden Hazard. Quand on voit la pression à laquelle est soumise un joueur pourtant plus confirmé comme Jordan Lukaku, difficile d'imaginer lancer dans le grand, l'énorme bain le joueur du Standard sans le griller inutilement.

Olivier Deschacht

La solution improbable. Oli Deschacht a beau toujours avoir fait son travail, sans jamais démériter, il n'a clairement plus le carburant, à 35 ans, pour arpenter son flanc gauche au plus haut niveau. S'il méritait probablement une convocation-récompense il y a deux ans, pour ses prestations impeccables, l'étoile de Deschacht a depuis et bien naturellement pâli, même s'il rendra encore d'immenses services à Anderlecht... dans l'axe. Plus à gauche.

N'enterrons pas Jordan Lukaku, qui mérite plus de temps avant d'être cloué au pilori

On le voit, il est assez difficile de "retourner" le championnat belge: le sac est assez rapidement vide, à moins d'aller prospecter dans des clubs autres que ceux du top, ce qui n'a pas vraiment de sens. La solution choisie par Martinez sera probablement la suivante: replacer Jan Vertonghen à gauche et titulariser Thomas Vermaelen ou Nicolas Lombaerts dans l'axe. C'est le mieux à faire en attendant qu'un réel arrière gauche n'émerge au plus haut niveau - à moins que Laurens De Bock, candidat plausible, ne soit testé. Et surtout, surtout, n'enterrons pas le pauvre Jordan Lukaku, qui mérite plus de temps avant d'être cloué au pilori...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos