Bruges va devoir se méfier de Basaksehir et ses stars
Hermès Van Damme
| 0 réaction

Bruges va devoir se méfier des stars de Basaksehir comme Adebayor, Clichy, Inler...

Bruges va devoir se méfier de Basaksehir et ses stars
Photo: © photonews

Le Club de Bruges dispute ce soir le troisième tour de qualifications pour la Ligue des Champions face à la formation turque de Basaksehir. Les Blauw en Zwart, encore en rodage, devront se méfier de l'équipe qui a terminé deuxième du championnat turc la saison dernière.

Au moment du tirage au sort, on pensait que Basaksehir était un bon tirage pour les Brugeois. Mais à y regarder de plus près, c'est plus compliqué que prévu.

Tout d'abord, Istanbul Basaksehir a terminé dauphin du Besiktas la saison dernière en Süper Lig turque. Devant le Fenerbahce et le Galatasaray donc. Ce n'est pas rien quand on sait que les trois formations d'Istanbul se disputent en général le titre à trois.

L'effectif

Grâce à sa deuxième place, Istanbul Basaksehir a réussi à convaincre des joueurs de renom cet été. Gaël Clichy, Aurélien Chedjou, Eljero Elia, Mevlut Erding, Gokhan Inler. Voici les joueurs qui ont rejoint Adebayor et la légende turque, Emre Belözoglu, lors de ce mercato.

Des joueurs peut-être en fin de carrière mais avec une grande expérience, européenne qui plus est. Doit-on vous rappeler qu'Adebayor a évolué à City Arsenal ou encore au Real Madrid ? Inler au Napoli, Clichy à City et à Arsenal ? Bref, les Brugeois vont devoir être très attentifs.

Un club estampillé 'Erdogan'

Peu populaire, sans réels supporters, le Basaksehir a commencé à séduire la saison dernière grâce à un beau jeu et une étonnante deuxième place après avoir longtemps été en tête. Le public s'est pris d'affection pour un club qui arrive enfin à rivaliser avec les trois mastodontes stambouilotes.

C'est aussi un club estampillé "Erdogan". Pourquoi ? Pour plusieurs raisons. Tout d'abord avec le rachat du club par Medipol, chaîne d’hôpitaux dirigée par Farhettin Koca, médecin personnel d’Erdoğan. En 2015, Medipol est d'ailleurs accolé au nom Başakşehir FK. Lorsque Medipol a repris le club, Göksel Gümüsdag a été nommé à la tête du club. Et comme vous vous en doutez, il a des liens proches avec le président truc. En effet, il est lié à Erdogan par sa femme, Müge, nièce de la première dame turque.

Plus d'infos

Plus d'infos