Thomas Demol veut se lancer : "Pour un jeune, percer à l'Excel est compliqué"
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Thomas Demol veut se lancer : "Pour un jeune, percer à l'Excel Mouscron est compliqué"

Thomas Demol veut se lancer : "Pour un jeune, percer à l'Excel est compliqué"

Thomas Demol, fils du T3 de l'Excel Mouscron Laurent Demol, a opté pour une première expérience à l'étranger cet été. Direction la Grèce où il veut lancer sa carrière après avoir fait toutes ses classes au Canonnier.

En fin de saison 2016-2017, un nom familier pour les supporters de l'Excel Mouscron fait ses débuts avec l'équipe A en playoffs 2 : Thomas Demol19 ans à l'époque et fils du fidèle T3 des Hurlus Laurent Demol. Un peu plus d'un an plus tard, le jeune milieu de terrain a quitté "son" Excel, direction la D3 grecque et le Pamisos Messinis

"Mes conseillers (DDM Sports et Woutim SA, nda) m'ont aidé à trouver cette opportunité de découvrir l'étranger et de jouer au sein d'une équipe A", nous explique Thomas. "A l'Excel, j'étais cantonné au noyau U21 et j'aurais pu y rester, mais j'arrive à un âge (20 ans) où je dois me mesurer à des adultes si je veux progresser". Quitte à rejoindre les divisions inférieures du football grec. "Je voulais vraiment tenter le coup à l'étranger", affirme-t-il. "Le niveau ici est celui d'une petite D1B, je dirais". 

La confiance de Mircea Rednic 

Demol ne s'attendait toutefois pas à devoir quitter Mouscron pour s'épanouir. "Mircea Rednic m'appréciait beaucoup et j'ai pu m'asseoir sur le banc à quatre reprises quand il était encore là. Puis Frank Defays est arrivé et je n'ai plus du tout eu voix au chapitre", regrette le Hurlu. "Après, je le comprends : quand vous avez une obligation de résultats, c'est difficile de lancer un jeune. Je pense que l'Excel n'est pas le bon endroit pour qu'un jeune s'épanouisse vu le contexte actuel". 

Ce départ permet aussi à Thomas Demol de s'éloigner de la figure paternelle. "C'est mieux que chacun fasse sa carrière de son côté. On en a parlé et il trouve que la Grèce est une belle opportunité pour moi. J'étais peut-être jugé plus durement à Mouscron parce que j'étais le fils d'un membre du staff", analyse-t-il. "Ici, je suis titulaire, le coach croit en moi et apprécie mon profil. Ca change. Et c'est une belle expérience ; il m'a fallu une semaine d'adaptation mais désormais, tout se passe bien". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos