Le Standard et Genk à l'amende, Taiwo Awoniyi et Irvin Cardona s'en sortent avec une réprimande avec sursis

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Le Standard et Genk à l'amende, Taiwo Awoniyi et Irvin Cardona s'en sortent avec une réprimande avec sursis
Photo: © photonews

Plusieurs décisions de la Comission des Litiges sont tombées ce mardi soir.

Genk-Standard

La Commission des Litiges de l'Union Belge a décidé d'infliger une amende de 3.500 euros à Genk et au Standard après les incidents des supporters lors de la rencontre du 8 février dernier. Les supporters des deux équipes avaient allumé des fumigènes. Le procureur fédéral Kris Wagner avait demandé une amende de 2500 euros, mais la commission l’a augmentée de 1.000 euros par club.

Taiwo Awoniyi

Taiwo Awoniyi n'a pas été sanctionné par la Commission des Litiges de l’Union belge. Le buteur de Mouscron était poursuivi pour avoir célébré un but avec un message à caractère religieux le 10 février dernier à Gand (1-2).

"Fear God, and keep his commandments : for this is the whole duty of man", pouvait-on lire sur le tshirt de Taiwo Awoniyi, après que celui-ci avait ouvert le score face à son ancien club. Le Nigérian s’en sort avec une réprimande avec sursis jusqu’au 5 mars 2020.

Irvin Cardona

Pas de sanction pour Irvin Cardona. L’attaquant du Cercle de Brugesavait planté un drapeau vert et noir au milieu du rond central lors du derby de la Venise du Nord face au Club de Bruges le 10 février dernier. La Commission des Litiges de l’Union belge ne considère pas cette action comme une injure mais comme faisaint partie d’une "rivalité sportive plus ancienne".

Cardona s’en sort avec une réprimande avec sursis jusqu’au 5 mars 2020.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos