Factcheck La carrière d'Hein Vanhaezebrouck sous la loupe

Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction
La carrière d'Hein Vanhaezebrouck sous la loupe
Photo: © photonews

Cette semaine, Hein Vanhaezebrouck a tiré à boulets rouges sur son ancien club le Sporting Anderlecht. Il a tiré un portrait peu reluisant du club bruxellois. Mais quel est le bilan de sa propre carrière professionnelle ? Retour sur les différentes étapes de son parcours.

FC Courtrai (2006-2009)

Après avoir entraîné Zuid-West et Lauwe, c'est Courtrai qui offre la chance à Hein Vanhaezebrouck d'entrer sur le devant de la scène.  Il y est resté trois saisons : de la saison 2006/2007 à celle de 2008/2009.

Les deux premières saisons, il les a passées en deuxième division.  La première année, il parvient à hisser les Courtraisiens à la troisième place du championnat.  Dans le même temps, il les a amenés en quarts de finale de la Coupe de Belgique.  Ce qui n'est pas anodin.

La seconde année sera la bonne pour les Kerels.  Ils seront champions et atteindront encore les quarts de finale de la Coupe de Belgique.

En D1, les hommes d'Hein Vanhaezebrouck se sont maintenus sans trop de difficultés.  Ils ont terminé à la 14e place d'un championnat qui comptait 18 équipes à l'époque.  De nouveau, ils ont également atteint les quarts de finale de la Coupe de Belgique

Bilan : au final, on peut dire qu'Hein Vanhaezebrouck a plus que rempli son contrat.  Cela n'a d'ailleurs pas échappé au Racing Genk qui l'attire pour la saison suivante.

Racing Genk (2009)

Dans le Limbourg, Vanhaezebrouck a fait long feu.  Il n'est resté en place que jusque fin novembre 2009.  Une défaite face à... Courtrai (2-1) a sonné le glas de ses espérances.

En championnat, son bilan est de quatre victoires, cinq matchs nuls et cinq défaites.  En parallèle à cela, il avait qualifié son équipe pour les huitièmes de finale de la Coupe de Belgique après un succès chez le voisin de Saint-Trond (0-1).  Par contre, Genk a été éliminé dès son entrée en lice en Europa League contre Lille.  Et les Racingmen ont également perdu la Supercoupe de Belgique au détriment du Standard.

Bilan : c'est le premier échec d'Hein Vanhaezebrouck dans sa carrière.  C'est également la première fois qu'il coachait un grand club belge.

FC Courtrai (2010-2014)

Retour au bercail pour Hein Vanhaezebrouck.  En 2010-2011, il va classer le club à la dixième position du championnat de D1.  La saison précédente, les Kerels avaient terminé quatrièmes sous la coupe de Georges Leekens.  Le parcours en Coupe de Belgique s'arrêtera en huitièmes de finale.

La saison suivante sera plus positive.  Les Courtraisiens occuperont la sixième place de la phase classique et se qualifieront pour les Play-Offs1.  En Coupe de Belgique, ils ont carrément atteint la finale au stade Roi Baudouin.

En 2012-2013, les troupes de Vanhaezebrouck finissent à la neuvième position en championnat.  En Coupe de Belgique, elles iront tout de même jusqu'en demi-finales.

L'année suivante, les résultats seront à peu près identiques : une huitième place en championnat et les quarts de finale en Coupe de Belgique.

Bilan : son retour peut être qualifié de satisfaisant.  Sans plus.  Les Courtraisiens ont réalisé un parcours honorable en championnat et ont brillé en Coupe de Belgique.  Son prédecesseur (Georges Leekens) et son successeur (Yves Vanderhaeghe) ont réussi de meilleurs résultats en championnat.

La Gantoise (2014-2018)

C'est à Gand que Vanhaezebrouck va connaître ses plus grands succès.  Pour sa première saison à la tête des Buffalos, il va devenir champion de Belgique et aller jusqu'en demi-finales de la Coupe de Belgique.

L'année suivante, il continue sur sa lancée.  Il perd de peu le titre, mais il remporte la Supercoupe de Belgique.  Il atteint de nouveau les demi-finales de la Coupe de Belgique.  De plus, il parvient à qualifier ses ouailles en huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

En 2016-2017, pas de trophée, mais une qualification pour les Play-Offs 1.  Par contre, les Buffalos échoueront en quarts de finale de la Coupe de Belgique et en huitièmes de finale de l'Europa League.

La quatrième saison sera celle de trop pour Vanhaezebrouck.  Il a été licencié après 11 matchs alors que son équipe végétait dans les tréfonds du classement en championnat.

Bilan : positif.  Vanhaezebrouck et La Gantoise, ce sont deux trophées remportés et de belles prestations en Ligue des Champions.

Sporting Anderlecht (2018-2019)

Dans des circonstances difficiles, Hein Vanhaezebrouck n'a pas fait du mauvais boulot durant sa première saison.  Sur fond de reprise du club par Marc Coucke, il parvient à positionner le Sporting bruxellois à la troisième place à l'issue des Play-Offs 1.  Le club a également remporté la Supercoupe de Belgique.

Par contre, il a été éliminé dès les huitièmes de finale de la Coupe de Belgique et il n'a pas été plus loin que la phase de poules en Ligue des Champions (avec des résultats décevants).

Cette saison, le coach a été licencié alors que les Mauves étaient quatrièmes en championnat.  Mais les prestations indigentes, l'élimination en seizièmes de finale de la Coupe de Belgique des oeuvres du voisin saint-gillois ainsi que celle sans gloire en Europa League ont eu raison de lui.

Bilan : mitigé.  La première saison peut être considérée comme satisfaisante.  La seconde n'était pas suffisante. 

Plus d'infos

Plus d'infos