Bien plus incisif, Genk écarte le Standard et met une grosse pression sur Bruges !
Jordan Horwood
Jordan Horwood depuis Sclessin
| 0 réaction
Bien plus incisif, Genk écarte le Standard et met une grosse pression sur Bruges !
Photo: © photonews

Le leader a su faire le gros dos à Sclessin avant de prendre les devants en fin de première période. Dominateurs après le repos, les Limbourgeois font peut-être un pas intéressant vers le titre.

Si Zinho Vanheusden récupérait sa place dans le onze, Michel Preud’homme relançait le quator offensif qui avait fait très mal à Anderlecht. Le coach liégeois n’a même pas eu à faire de choix, puisque son seul n°9 disponible, Renaud Emond, était à son tour forfait. Philippe Clement ne changeait logiquement rien.

Le début de rencontre était assez équilibré. Les visiteurs se rapprochaient du but d’ouverture sur une attaque rapide, avec Ito qui isolait Samatta devant le but, mais une intervention de Vanheusden sauvait les siens. De l’autre côté, il a fallu une faute de Dewaest pour empêcher Djenepo de fixer Vukovic.

Le Standard montait en puissance, Joakim Maehle ne pouvait pistonner sur son flanc. Razvan Marin se mettait encore en valeur, d’abord sur une passe tranchante pour Carcela qui trouvait le portier limbourgeois, ensuite sur un petit-pont pour effacer Lucumi avant de mettre Vukovic à contribution.

Mais c’est le Racing Genk qui allait rentrer aux vestiaires avec un but d’avance. A cinq minutes du repos, Trossard, côté gauche, centrait devant le but, Bryan Heynen se chargeait de convertir.

En début de seconde période, Carcela forçait Vukovic à sortir un bel arrêt, mais Genk ne tardait pas à repartir à l’attaque. Ito se rapprochait du 0-2, mais une déviation miracle du dos de Vanheusden faisait trembler la barre à la place des filets, bien qu’un hors-jeu fut finalement signalé.

Samagoal, ce que le Standard n’avait pas

Mais quelques secondes plus tard, le break était fait. Malinovskiy la dans l'espace Samatta, qui ne manquait pas l’occasion de conclure, entre les jambes d’Ochoa.

Assommé, le Standard peinait à se relever. Et quand il s’est remis à mettre la pression, ça ne voulait pas rentrer. Bien trouvé par Halilovic, Carcela remettait vers Djenepo devant le but mais butait sur Vukovic. L’Australien allait ensuite sortir une de ses frappes, avant de surgir devant Mpoku.

Michel Preud’homme injectait du sang-frais avec les montées de Lestienne et… Bokadi, à la place de Mpoku, ce qui laissait le stade sans voix. Dure est la vie de coach sans attaquant à sa disposition. Le Congolais prenait d’ailleurs place sur le haut de l’échiquier.

La barre d’Ochoa tremblait à nouveau sur une reprise puissante de Trossard, qui allait tout de même finir par inscrire son but. Heynen lui rendait la pareille en le trouvant un peu trop facilement devant le but. C’était 0-3 à onze minutes du terme, un score qui commençait à prendre une tournure sévère.

Marin adoucissait la peine en réduisant l’écart à 1-3, mais pas de remontée de folie cette fois. Le leader est bien trop solide pour cela, la bande à Clement devient la seconde équipe de la saison à s’imposer dans le Chaudron et met le Standard à huit points à cette occasion. Elle met surtout la pression sur Bruges, qui va à l’Antwerp dimanche avec un retard provisoire de sept unités. Les Blauw en Zwart ne devront pas se louper.

Plus d'infos

Plus d'infos

Les plus populaires

Play-offs 1

Dernières réactions