Exclusif : l'agent d'Ochoa s'explique concernant l'option levée par le Standard
Jordan Horwood Florent Malice
Jordan Horwood et Florent Malice
| 1 réaction

(Exclusif) L'agent d'Ochoa s'explique concernant l'option levée par le Standard

Exclusif : l'agent d'Ochoa s'explique concernant l'option levée par le Standard
Photo: © photonews

Memo Ochoa est-il lié au Standard jusqu'en juin 2020 ou l'option levée par le club est-elle invalide ? Nous avons contacté son agent pour en parler plus en détails.

L'agent de Guillermo Ochoa avait surpris en assurant que l'option levée par le Standard pour son poulain, et qui le liait au club jusqu'en juin 2020, n'était pas valide car activée trop tard. Nous avons contacté Jorge Berlanga pour avoir plus de détails à ce sujet, peu de temps après que le Standard nous ait affirmé avoir levé l'option comme il le fallait. 

"Ils peuvent bien avoir levé l'option, le fait est qu'il est clairement stipulé dans le contrat que Guillermo Ochoa devait être prévenu en amont, avant le 30 mars", nous précise l'agent du portier rouche. "Cela n'a pas été le cas : Memo a appris par après que l'option avait été levée. Il n'a pas été informé des intentions du club. Pourtant, ils savent où il travaille", sourit Berlanga. "Ils le voient chaque jour à l'entraînement, c'était très facile de communiquer avec lui". 

Un départ toujours au programme 

Prolongation ou pas, Memo Ochoa ne devrait certainement plus être Standardman la saison prochaine. "C'est naturel. Guillermo a été déçu de ce qui s'est passé l'été passé. Le club ne l'a pas laissé aller à Naples et Memo est humain, il n'a pas apprécié ça. Il n'a pas eu l'occasion d'en discuter avec le président à l'époque", regrette Jorge Berlanga, qui ne veut pas aller au clash pour autant. 

"Aujourd'hui, nous avons un point de vue différent sur cette option, mais nous verrons. Tout joueur espère vivre la Ligue des Champions ; cela n'empêche que Memo est un grand professionnel, personne ne peut remettre ça en question, il a tout donné pour le Standard et avec plaisir. Maintenant, nous allons discuter et chercher une solution positive pour tout le monde", conclut l'agent. 

En conférence de presse, ce vendredi, Michel Preud'homme a réagi sereinement. "Les deux parties ont dit ce qu'elles avaient à dire. Dans la vie d'un joueur, il y a toujours des choses qui peuvent arriver, des sollicitations qui arrivent de plusieurs côtés..."

"Ça fait partie de notre vie, mais il faut savoir faire la part des choses et faire son boulot, car nous sommes avant tout des professionnels. Et Memo ne cherche pas d'excuse, comme il le montre par ses performances, avec l'aide de son expérience et de sa sérénité", conclut-il. Personne ne peut effectivement lui reprocher de se laisser aller. 

Plus d'infos

Plus d'infos