Un Standard renversant, malgré la rouge et le pénalty oublié, devient leader provisoire
Jordan Horwood
Jordan Horwood depuis Sclessin
| 0 réaction
Un Standard renversant, malgré la rouge et le pénalty oublié, devient leader provisoire
Photo: © photonews

Réduits à dix avant la 25e après les deux jaunes de Lestienne, les Principautaires ont réussi une mission bien compliquée. Courtrai était bien en place après son ouverture du score, mais les changements de Preud'homme ont aidé à faire pencher la balance dans les dix dernières minutes.

Avec le même onze de base, le Standard a mis quelques minutes avant d’attaquer sans relâche le but courtraisien. Vojvoda apportait quelques bons centres, Lestienne déviait trop peu l’un d’eux, Emond est lui arrivé au point de chute un rien trop tard.

Grâce à une bonne récupération de Lestienne, Mpoku a lui obtenu la plus grosse occasion après avoir effacé son adversaire d’un dribble, mais trouvait Bruzzese, qui l’empêchait d’ouvrir le score pour sa 200e en Rouche.

Sclessin, bien rempli en ce dimanche ensoleillé et bien échauffé par la présence de Witsel sur le terrain avant le coup d’envoi, poussait son équipe, qui finissait par ouvrir le score sur corner. Mpoku déviait de la tête, Lestienne poussait au fond, mais M. Boucaut invalidait ce but.

Un pénalty oublié, une deuxième jaune qui fait débat

En consultant le VAR, il sortait même une jaune pour l’ailier, qui avait poussé du bras le cuir. Mais était-ce volontaire ? Très dur à affirmer. Il se faisait surtout que c’était la deuxième match pour Lestienne, qui avait simulé en tout début de partie dans le rectangle. Sclessin grondait, repensant au pénalty oublié sur le même Lestienne plus tôt dans la rencontre, poussé des bras par Hines-Ike.

Cette expulsion était le tournant de cette rencontre. Courtrai pouvait alors se placer plus haut et défendait bien face à des Liégeois moins adroits. Ocansey allait lui profiter d’un centre de D’Haene pour tromper Bodart d’une reprise de la tête.

La mission se compliquait pour le Standard, qui démarrait timidement la seconde période. Michel Preud’homme réagissait avant l’heure de jeu avec la montée de Mehdi Carcela à la place de Cimirot. Le Marocain faisait du bien, mais ce n'était pas encore suffisant. Limbombé et Boljevic montaient et c'est l'ex-Brugeois qui, juste après avoir vu son premier tir être sauvé sur la ligne, offrait l'égalisation à Laifis d'un bon corner. 

Il restait huit minutes de temps réglementaire aux Rouches, Boljevic mettait le feu sur son flanc droit, mais c'est par l'axe que le Standard donnait le coup de massue. Mehdi Carcela remontait la balle comme l'éclair, lançait Amallah qui glissait le cuir du bon côté de Bruzzese.

Attaquant pour quelques minutes, le Belgo-Marocain offrait un joli 9 sur 9 à domicile aux Rouches, leaders en attendant le match de retard du Club de Bruges à Charleroi. 

Plus d'infos

Plus d'infos