Interview Guillaume François va manquer ses retrouvailles : "On rejouera le Beerschot trois fois"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Guillaume François va manquer ses retrouvailles : "On rejouera le Beerschot trois fois"
Photo: © photonews

Guillaume François voit le bout du tunnel : le défenseur de l'Excelsior Virton, qui n'a pas encore joué cette saison, a repris l'entraînement. Mais il manquera la réception de son ancien club, le Beerschot, ce samedi.

Guillaume François (29 ans) avait imaginé son début de saison différemment : le défenseur latéral de l'Excelsior Virton n'a pas encore pu fouler les pelouses de cette D1B qu'il a connue avec le Beerschot il y a deux ans. "Je suis guéri, j'ai repris en individuel et je reprends avec le groupe la semaine prochaine", nous affirme cependant François. 

"Ca reste une grosse frustration d'avoir manqué tout ce début de saison et j'espérais bien être de retour pour la réception du Beerschot", regrette-t-il. "Mais l'essentiel est que la blessure est derrière moi. Puis la beauté de la D1B, c'est qu'on joue 4 fois contre tous les adversaires !". 

L'intérêt de la D1B 

Et pas d'ironie chez François : "Non, plus du tout. C'est ma deuxième saison en D1B et lors de la première, j'étais assez sceptique. Mais au final, quand tu joues ce championnat, tu as quelque chose à jouer toute la saison. On repart à zéro pour la seconde tranche, donc tu peux toujours monter, et comme il n'y a que 8 équipes, soit tu joues pour monter, soit pour ne pas descendre", souligne le Luxembourgeois. 

Et cette saison de D1B s'annonce serrée. "Le championnat est encore plus excitant qu'à l'époque car il y a désormais bien plus que deux favoris. Tout le monde peut battre tout le monde et il y a plusieurs équipes qui proposent du beau football", se réjouit Guillaume François. "Westerlo leader, par exemple, ça peut surprendre, mais ils ont un beau noyau qui joue bien au foot. Lokeren peut se réveiller en seconde partie de saison. Virton doit rester les pieds sur terre même si le classement est flatteur. Je pense en tout cas que la D1B se rapproche plus du niveau de la D1A que la D2 le faisait à l'époque". 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos