Le Kazakhstan, six heures de vol pour ... rien ? "Il faut bien..."

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Le Kazakhstan, six heures de vol pour ... rien ? "Il faut bien..."
Photo: © photonews

Après s'être qualifiés ce soir, les Diables Rouges iront au Kazakhstan, soit six heures de vol pour un match sans enjeu. Comment être motivé ?

Roberto Martinez l'assure : les trois matchs à venir après Saint-Marin "ne seront pas propices aux expérimentations". Le sélectionneur se réjouit notamment d'un déplacement compliqué en Russie, qui sera un test difficile à ses yeux. Mais le Kazakhstan ? Plusieurs joueurs seront titulaires ce jeudi mais ne joueront pas à Nur-Sultan. Pourraient-ils émettre la demande de ne pas être de la partie ? 

"Non, ils n'ont pas fait ça et je crois que ce serait très peu professionnel", sourit Martinez. "Ce serait un très mauvais message à envoyer. Personne n'est égoïste dans ce groupe. Nous sommes professionnels et allons jouer tous les matchs à fond". 

"Jamais agréable"

Les joueurs, eux, se défendaient mollement. "Oui, il y a six heures de vol, mais que voulez-vous que je vous dise ? Il faut les faire", répondait Castagne. "Ca fait partie du job". Toby Alderweireld n'était pas des plus emballés en début de semaine : "Je ne vais pas vous mentir, aucun footballeur n'aime ça, d'autant que ce sera un match sur synthétique et ce n'est pas top pour les muscles". 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos