Un dernier festival à domicile, les Diables reçus trente sur trente avant l'Euro!
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Euro 2020: les Diables Rouges étrillent Chypre et affichent un bilan parfait

Un dernier festival à domicile, les Diables reçus trente sur trente avant l'Euro!
Photo: © photonews

Les Diables voulaient terminer en beauté, à comicile, contre Chypres, malgré une entame de match délicate, ils ont largement accompli leur mission : une dernière large victoire

Roberto Martinez, pourtant pas spécialement coutumier du fait, a cette fois utilisé le duel contre Chypre pour faire tourner et faire quelques tests à un peu moins de sept mois du coup d’envoi de l’Euro. Et il n’a pas lésiné sur la quantité: sept changements par rapport au onze qui avait débuté la rencontre en Russie, samedi dernier.

Des Diables pris à froid 

Une première titularisation pour Elias Cobbaut, un retour dans les cages pour Simon Mignolet et du temps de jeu pour Vanaken, Carrasco, Benteke ou encore Denayer, qui avaient une opportunité à saisir, ce soir.

Mais la partie a plutôt mal commencé pour les Diables et surtout pour Simon Mignolet, abandonné par sa défense sur une percée du... défenseur central chypriote, Nicholas Ioannou, qui a crucifié le gardien belge dès la 14e minute de jeu.

La réponse de Benteke 

Une fausse-note pour débuter, mais la seule d’une soirée que l’Union Belge espérait festive et que les Diables ont su rendre savoureuse. Dans la foulée, Christian Benteke égalisait sur une remise en retrait de Carrasco, mais c’est un quart d’heure plus tard que le festival a vraiment débuté.

Un but de De Bruyne, bien aidé par une grosse maladresse du gardien chypriote et les Diables ont définitivement pris le match en mains. Quelques minutes plus tard, De Bruyne remettait le couvert d’un magnifique enchaînement contrôle-frappe à ras de sol, avant que Yannick Carrasco ne profite d’un centre parfait d’Eden Hazard pour clore le premier acte.

30 sur 30 et meilleure attaque 

Et le festival s’est évidemment poursuivi après le repos, grâce à un autobut provoqué par Eden Hazard, puis à un second but de Christian Benteke, qui profite décidément de son temps de jeu chez les Diables pour soigner sa confiance: lui qui n'a pas encore marqué en championnat, aura marqué trois fois en à peine plus de 90 minutes de jeu dans cette campagne! 

Bref une nouvelle soirée de fête au Stade Roi Baudouin et une campagne rondement menée. Dix matchs, dix victoires: comme l’Italie, les Diables affichent un bilan parfait dans ces éliminatoires et y ajoutent les stats : avec la meilleure défense (trois buts encaissés, seule la Turquie fait aussi bien), mais aussi la meilleure attaque (40 buts!)

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos