Avenatti fait taire les sifflets : "On essaye de changer la fausse image qu'il a donné"
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Avenatti fait taire les sifflets : "On essaye de changer la fausse image qu'il a donné"
Photo: © photonews

Protégé par Michel Preud'homme les dernières semaines, l'Uruguayen est monté au jeu lors des deux dernières rencontres de championnat. Sa présence a aidé sur le but de la victoire à Eupen, et c'est lui qui a délivré Sclessin ce dimanche face au Cercle.

Etonnament pris en grippe rapidement par une partie du public rouche, l’ancien Courtraisien a dû terminer son intégration, après des premiers mois sur la touche pour cause de blessure, avec une certaine appréhension des supporters. Si son profil est un peu particulier, il était difficilement compréhensible d’entendre des sifflets envers l’Uruguayen.

Le coach Preud’homme s’est donc montré plus prudent, préférant le lancer dans des conditions plus favorables, surtout qu’il dispose désormais de toutes ses armes offensives. Son entrée semblait nécessaire ce dimanche, mais une petite partie du public l’a encore accueilli avec des sifflets. C’est finalement ce joueur qui leur aura permis de rentrer à la maison soulagés.

L’Uruguayen s’est lui dirigé vers son banc pour fêter son but, un beau signe collectif avec Senna Miangue, zéro minute cette saison, particulièrement heureux pour son équipier et son club.

On sera toujours derrière Felipe

"C’est un joueur qui a besoin d’être au top physiquement pour être bon sur le terrain. Il a peut-être donné une fausse image de lui, et le problème est qu’en général c’est cela qui reste en tête, mais on travaille pour changer cela. Et s’il ne devait plus y avoir personne pour croire en lui, le staff sera toujours derrière Felipe", assure le T1 liégeois.

"Cela fait vraiment plaisir, il travaille dur chaque jour à l’entraînement. On sait que sa situation n’est pas facile, donc ce but me rend content pour lui et pour sa confiance", réagissait Collins Fai.

"Il se porte de mieux en mieux. Quand mentalement c’est plus compliqué, les choses viennent plus difficilement. Mais on remarque qu’il grandit au fil des semaines, et ce but va lui faire un bien fou", sait Arnaud Bodart.

Le groupe rouche est large, mais vit très bien "On motive tout le monde, et quand il y a des choses à dire on le fait. Felipe a eu du mal ces derniers temps, mais au final c’est lui qui offre le but de la victoire, c’est magnifique. Et oui, il se sent bien ici."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos