Le capitaine de Rebecq espère un Standard motivé : "On veut une belle ambiance au stade"
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Mathieu Herbecq, capitaine de Rebecq : "On espère que le Standard nous réservera un bel accueil"

Le capitaine de Rebecq espère un Standard motivé : "On veut une belle ambiance au stade"

Rebecq se déplace ce mercredi à Sclessin ; dernier "petit poucet" en lice, le club de D2 Amateurs espère une belle soirée. Entretien avec leur capitaine Mathieu Herbecq !

Bonjour Mathieu. Alors, à quel point était-ce difficile de se focaliser sur le championnat, comme l'avait demandé Dimitri Leurquin à plusieurs reprises avant ce match de Coupe ? 

Au plus le match approchait, au plus on y pensait car forcément, tout le monde nous en parle. On reçoit de plus en plus de coups de fil de journalistes (sourire). Mais la priorité était bel et bien le championnat, si difficile que ce soit. On n'était pas encore sortis du ventre mou et ce match contre Solières (2-0) était très important pour ne pas arriver au Standard en ayant en tête le match de championnat suivant. On restait aussi sur une belle invincibilité depuis le dernier match de Coupe, il fallait continuer, c'est une bonne chose ... 

Avant le match contre Solières, il y avait ce fameux déplacement à Stockay avec Michel Preud'homme en tribune ... Ca fait quoi, d'être scouté par MPH ? 

On avait entendu dire qu'il était là, bien sûr, quelques-uns de mes coéquipiers l'ont vu ... Je n'y ai pas prêté attention, franchement. Il y avait de l'intensité à Stockay, donc nous n'avons pas eu le temps d'y penser. Après, ça fait plaisir, c'est une marque de respect qu'il se déplace comme ça. 

Parlons de ce match de Coupe. Tu me disais après le match contre le Cercle que tu avais senti un écart d'intensité assez élevé. C'était la lanterne rouge de D1A. Cette fois, c'est le deuxième ... 

Oui, on s'attend à une énorme différence par rapport au Cercle de Bruges. Le Standard, ce sera un ou deux crans au-dessus, c'est le top belge. Cette saison, il y a Bruges au-dessus d'eux, c'est tout, je crois ... On pourra peut-être rivaliser un peu parce qu'ils ont joué l'Europe récemment. Et parce que, soyons clairs : ils ne mettront pas leur grosse équipe contre nous. 

Ce serait décevant, non, de ne pas affronter le Standard "habituel" ? 

Oui, on ne va pas se le cacher, on aimerait jouer le "vrai" Standard, les meilleurs joueurs. Mais voilà, même si pour nous c'est très important, eux jouent sur trois plans et c'est le meilleur moment pour faire souffler. Peut-être que certains titulaires seront sur le banc et prêts à monter au cas où on tient le score. 

On se disait que si on tirait Anderlecht, on aurait une chance (rires)

C'est un bon objectif : forcer MPH à faire entrer ses meilleurs joueurs ... 

Si on atteint la pause et qu'on tient sous leur pression, c'est déjà bien. De toute façon, notre objectif sera le même qu'au Cercle : tenir le plus longtemps possible, faire en sorte qu'il y ait du suspens. Ca avait été difficile là-bas, on avait un peu craqué physiquement en fin de match ... Tant qu'on n'encaisse pas, on aura une carte à jouer. 

Il y a des supporters du Standard dans le noyau ? 

On ne parle pas vraiment du championnat belge. Mais oui, certains voulaient le Standard, d'autres Anderlecht ... Moi, je suis plutôt anderlechtois, donc j'espérais tirer le RSCA. D'autant que vu leur forme, on se disait qu'on avait notre chance (rires). Mais ce sera le Standard et c'est très bien. 

Si tu es plutôt supporter d'Anderlecht, ça te ferait encore plus plaisir de gêner le Standard

Ouais, on parlerait peut-être moins de ce qui ne va pas à Anderlecht mais plutôt du Standard qui perd contre une équipe d'amateurs (rires). 

Tu as déjà eu l'occasion d'aller à Sclessin, comme spectateur ? 

Ca date, mais oui. C'était un "vieux" 0-0 contre Roulers ... Pas un grand souvenir, franchement. Il n'y avait pas beaucoup d'ambiance. J'espère bien qu'il y en aura plus ce mercredi contre nous. Après, cette fois, un vieux 0-0, ça m'irait bien (rires). 

Lors du tour précédent, Bruges allait à Boussu, chez les Francs-Borains ; quelques jours plus tard, les Blauw & Zwart allaient au Real Madrid. Cette semaine, le Standard joue Rebecq et la semaine prochaine ... Arsenal. C'est beau ... 

Oui, et c'est surtout incomparable ! Boussu avait donné du fil à retordre à Bruges, quelques jours après Bruges avait donné du fil à retordre au Real Madrid, mais tu ne peux pas en conclure que les Francs-Borains peuvent rivaliser avec le Real (rires). Le niveau de motivation est totalement différent. Notre motivation à nous va être énorme, c'est notre Real Madrid à nous. 

Tu vas donc jouer, à quelques jours d'intervalle, où vont jouer Aubameyang, Lacazette et Özil. 

Il y a déjà eu tant de grands joueurs dans ce stade. C'est quand même un stade mythique en Belgique, avec une grande ambiance. On a d'ailleurs un peu peur qu'il en manque mercredi, en semaine face à une D2 Amateurs ... Nous, on veut juste savourer ce moment, donc on espère une belle ambiance. On a reçu des messages de supporters rouches qui allaient dans ce sens, ils veulent nous faire plaisir et nous réserver un bel accueil. On ne demande que ça. 

Et faire la fête dans le Carré après ? 

(rires) Ouais, on a déjà un peu prévu d'y aller après le match. Pas mal de joueurs ont pris congé le lendemain. On traîne souvent à la buvette, déjà en temps normal, donc là, ça risque d'être encore pire (rires). 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos