Christian Bracconi est fier des garçons
Vincent Lommel
| 0 réaction

Deuxième match et premier succès pour le T1 à la tête de Virton

Christian Bracconi est fier des garçons

Nommé entraîneur il y a dix jours à peine, Christian Bracconi savoure ce premier succès. " La manière était présente", se félicite-t-il.

Le frustrant partage concédé dans les arrêts de jeu (90+7) au Beerschot est oublié. Après cinq matches sans aucun succès, Virton a retrouvé la joie d’une victoire longue à se dessiner. Le Limbourgeois Brebels (18e) avait refroidi les 1571 spectateurs en trompant la vigilance de Moris. « Lommel évoluait avec un bloc défensif solide. Cette équipe est également capable d’exploiter les espaces que nous allions lui donner. On l’a vu », explique l’entraîneur Christian Bracconi à la tête des Verts depuis dix jours. Faute d’égaliser avant la 78e minute, son équipe s’est ménagée des occasions (Koré, Turpel, Sylla) sans parvenir à les exploiter. 

Qui d’autre que l’inévitable Stelvio Cruz allait pouvoir faire sauter le verrou ? Déjà auteur du but (tardif, 87e) du 1-0 le 12 octobre dernier, le milieu défensif repassa les plats. Sa frappe à l’entrée du grand rectangle ne laissa aucune chance au gardien. À 1-1, Lapoussin et Couturier ponctuèrent le travail (3-1). « Je suis plutôt fier de la prestation des garçons. La manière était au rendez-vous et la victoire est belle » dixit le T1. Les remplaçants Lazaar, Joachim et Claes ont apporté leur pierre à l’édifice. « On a aussi été capables d’augmenter le niveau dès la reprise. Si le collectif a répondu présent, la montée au jeu de Lazaar a été déterminante. Nous avions besoin d’un élément technique. » Le dernier devoir de l’année le sera à OHL. L’Excelsior Virton n’a pas encore dit son dernier dans la deuxième tranche. Pour espérer la remporter, ramener un résultat positif de Louvain est indispensable.  

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos