Mazzu est blessé par les critiques : "Me retrouver dans cette situation à 50 ans m'attriste"
Antoine Arnould
| 0 réaction
Mazzu est blessé par les critiques : "Me retrouver dans cette situation à 50 ans m'attriste"
Photo: © photonews

Felice Mazzu a décidé de se montrer discret dans les médias ces dernières semaines, préférant prendre du recul et du temps pour réfléchir à son avenir.

Il a tout de même accepté de s'entretenir avec un journaliste de la RTBF. Publiée ce vendredi, l'interview aborde plusieurs sujets. Tout d'abord, le Carolo a tenu à se défendre face aux critiques reçues lors de sa mésaventure à Genk. Il les juge infondées : "Il manquait de stabilité sur le plan sportif à Genk. A contrario, regardez Charleroi. Ce club est stable depuis des années et aujourd’hui le Sporting signe une saison extraordinaire. Il y a peu de changements dans les joueurs, dans le dispositif. C’est plus facile. A Genk, on ne m’a pas laissé le temps".

Mazzu a également balayé d'un revers de la main la critique récurrente relative à sa méconnaissance du néerlandais : "C’est paradoxal car l’anglais était la langue du vestiaire. Tout le monde savait au moment où j’ai signé que ne parlais pas le néerlandais. Et à la fin on me l’a reproché". Le Carolo y voit surtout une excuse choisi par la direction limbourgeoise pour l’évincer

Forcément, l'ancien coach des Zèbres et de Genk a évoqué son avenir : "Je n’ai pas envie de citer de club après ma mésaventure à Genk. Je veux juste retrouver de la passion, de l’amour, le terrain, le coaching et retrouver des gens qui ont confiance en moi. J’ai besoin de temps, de construire, de stabilité. Si possible en Belgique car je suis très attaché à ma famille, à mes parents. On le sait. Mais j’analyserais aussi une proposition en provenance de l’étranger".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos