Interview Il reste un ticket pour les playoffs 1 : "Cette sixième place se jouera à Ostende"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Julien Gorius estime que la sixième place se jouera à Ostende ce week-end

Il reste un ticket pour les playoffs 1 : "Cette sixième place se jouera à Ostende"
Photo: © photonews

Il ne reste plus que deux journées à disputer avant la fin de la phase classique et il n'y a qu'un ticket disponible pour les playoffs 1. Et trois équipes souhaiteraient absolument le décrocher.

Malines, Genk et Anderlecht se disputent la sixième place, synonyme de participation aux playoffs 1. Les Malinois comptent 43 points soit deux de plus que les Limbourgeois et trois de plus que les Mauves. Beaucoup d'observateurs ne voient pas le club bruxellois terminer dans le top 6 et optent soit pour le promu ou le champion de Belgique en titre. En effet, les deux équipes ont leur avenir en main puisqu'elles s'affronteront à la Luminus Arena lors de la trentième et dernière journée de championnat. Mais avant cette joute, le KV Malines reçoit Eupen ce week-end tandis que Genk se déplace à Ostende qui jouera avec le couteau entre les dents.

"Selon moi, cette sixième place se jouera à Ostende. Les Côtiers ne sont pas sauvés et il sera compliqué d'aller s'imposer à la Versluys Arena. Si Genk parvient à s'imposer là-bas, alors le reste devrait suivre à la maison lors de la rencontre décisive contre Malines. Mais si les Limbourgeois chutent à la Côte, les carottes seront cuites car le Kavé va gagner contre Eupen", a confié Julien Gorius.

KRC Genk
© photonews

Si les deux équipes l'emportent ce week-end, une petite finale aura lieu au Limbourg. "Malines est solide mais a raté de peu à chaque fois les playoffs. Puis cette rencontre aura lieu à Genk où il est compliqué de l'emporter. Le Club de Bruges s'en est sorti grâce à des décisions arbitrales dimanche. Les Genkois proposent un contenu intéressant et possèdnt plus de qualités que Malines", explique l'ancien joueur des deux clubs.

Quid d'Anderlecht ? "Les Mauves peuvent encore mathématiquement décrocher la sixième place, mais il faudrait un gros concours de circonstances. Néanmoins, ils se doivent de faire 6 sur 6 pour ne pas éprouver de regrets", a conclu Julien Gorius.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos