Samuel Eto'o et Didier Drogba s'insurgent contre deux médecins

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Samuel Eto'o et Didier Drogba s'insurgent contre deux médecins
Photo: © photonews

La pandémie de coronavirus se propage sur toute la planète et les débats ne manquent pas notamment sur les chaînes d'information en continu. Sur le plateau de LCI, deux médecins ont par exemple débattu et ont soulevé l'idée d'études en Afrique.

Sur LCI, deux médecins ont évoqué des études effectuées sur des patients en Afrique, visant à ouvrir la voix pour un futur traitement du coronavirus. "Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation ? Un peu comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études sur le SIDA où chez les prostituées on essaie des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et qu’elles ne se protègent pas," s’est interrogé le Pr Jean-Paul Mira, chef du service de réanimation de l’hôpital Cochin (Paris).

"Vous avez raison. On est en train de réfléchir en parallèle sur une étude en Afrique pour faire ce même type d’approche avec le BCG. Il y a un appel d’offre qui est sorti ou va sortir. On va sérieusement réfléchir à ça. Ça n’empêche pas qu’en parallèle on puisse réfléchir à une étude en Europe et en Australie", a réagi le Pr Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm.

Samuel Eto’o a explosé sur Twitter à la vue de cet extrait qui a déclenché une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. "Des fils de putes," a d’abord réagi l’ancien joueur du FC Barcelone en réponse à un tweet. Avant de répondre "Des assassins," sous un autre tweet.

Didier Drogba a également réagi en publiant plusieurs messages suite aux propos des deux médecins. "Il est inconcevable que nous continuons à accepter ceci. L’Afrique n’est pas un laboratoire. Je dénonce vivement ces propos graves, racistes et méprisants ! Aidez-nous à sauver les vies en Afrique et stopper la propagation de ce virus qui déstabilise le monde entier, au lieu de nous envisager comme cobayes. C’est aberrant ! Les dirigeants africains ont la responsabilité de protéger les populations de ces complots abominables", a écrit l’ancien buteur de Chelsea.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos