Henry Onyekuru vide son sac concernant Anderlecht : "L'entraîneur était un fou"
Joachim Durand
| 0 réaction

Henry Onyekuru vide son sac concernant son passage raté à Anderlecht : "L'entraîneur était un fou"

Henry Onyekuru vide son sac concernant Anderlecht : "L'entraîneur était un fou"
Photo: © photonews

Ayant vécu une saison compliquée avec Anderlecht en 2017-2018, Henry Onyekuru n'a pas hésité à se livrer sur les fiascos qui ont entouré sa saison.

Passé par Anderlecht durant la saison 2017-2018, Henry Onyekuru n'était pas parvenu à confirmer les attentes placées en lui malgré 10 buts inscrits en 28 matchs. L'attaquant de 22 ans avait notamment manqué toute la deuxième partie de saison en raison d'une fissure du ligament intraarticulaire du genou.

Une blessure dont la gestion avait été au coeur de beaucoup d'intérrogations à l'époque. Ainsi, dans entretien accordé à The Athletic, le Nigérian est revenu sur la situation qui avait été la sienne. "Anderlecht voulait que je me fasse opérer mais Everton a refusé et m'a demandé de revenir en Angleterre. J'ai fait un contrôle et l'un des spécialistes m'a dit que je pouvais simplement suivre une rééducation et que j'irais mieux dans quelques mois. Je suis retourné en Belgique pour jouer, mais l'entraîneur du Nigeria a dû appeler Anderlecht pour leur demander de m'autoriser à jouer ne serait-ce que 15 minutes afin qu'ils puissent confirmer que j'étais apte à jouer (pour la Coupe du Monde 2018, ndlr)."

Rancunnier envers les Mauves, qu'il considère comme étant responsable de son absence à la Coupe du Monde, le joueur de Galatasaray n'a pas hésité à critiquer Hein Vanhaezebrouck qui était son coach au RSCA.  "L'entraîneur était un fou. Quand on perdait, c'était notre faute et quand on gagnait, il disait que c'était grâce à lui. Je marquais des buts mais il disait que j'avais été nul et des trucs comme ça."

Enfin, Henry Onyekuru a également évoqué la réaction colérique de Marc Coucke face à sa décision de ne pas rester en Belgique. "Anderlecht était en colère et aussi parce que mon contrat me donnait le droit de décider si je restais ou non (à Anderlecht, ndlr). Le nouveau président était furieux et disait : qui a réglé ce contrat ? Ils voulaient que je reste une année de plus, mais j'ai refusé à cause de ce qu'ils ont fait pour m'empêcher d'aller à la Coupe du monde."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos