Interview Le président du Racing Malines, François De Keersmaecker explique plus en détail la coopération avec Anderlecht

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Le président du Racing Malines, François De Keersmaecker explique plus en détail la coopération avec Anderlecht
Photo: © photonews

Ce lundi matin, Anderlecht a annoncé sa collaboration avec le Racing Malines dans le domaine de la formation des jeunes. Grâce à cela, le club étend encore son réseau, maintenant du côté d'Anvers.

Anderlecht avait déjà des accords de coopération avec des clubs du Brabant flamand, de Flandre orientale, de Campine et du Limbourg, mais rien près d'Anvers. Qu'est-ce que le Racing Malines retire d'un tel partenariat ? "Surtout l'expertise. Il y aura une interaction entre les deux dans le domaine de la formation des jeunes", déclare le président François De Keersmaecker.

"En pratique, cela signifie que nous pouvons envoyer des joueurs à Neerpede pour s'entraîner, que des tournois de jeunes peuvent être organisés entre les clubs, que des journées de détection de talent seront incluses.... Mais cela signifie surtout que nos formateurs seront inclus dans le réseau", explique l'ancien président de la Fédé.

Je tiens à souligner que tout le monde reste le bienvenu chez nous, quel que soit son niveau

Bien sûr, cela signifie aussi que les meilleurs jeunes joueurs seront recrutés par Anderlecht. "C'est l'intention, mais nous allons aussi en profiter pour élever notre niveau, car nous voulons atteindre le football de jeunes interprovincial. Pour les jeunes d'Anderlecht, la détection est importante et ils peuvent ainsi découvrir plus facilement des talents".

"Nous voulons souligner que chacun peut toujours venir chez nous, quel que soit son niveau. C'est important pour le Racing Malines. Les meilleurs d'entre eux ont la chance d'être repris par Anderlecht plus facilement. Nous prenons notre rôle très au sérieux. Nous voulons être là pour tout le monde. Cela nous aidera beaucoup le domaine de la jeunesse et de la formation", conclut De Keersmaecker.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos