Moeskroen kampioen : Gérard Lopez frappe fort dès son arrivée au Canonnier

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Moeskroen kampioen : Gérard Lopez frappe fort dès son arrivée au Canonnier

L'Excel Mouscron est en reconstruction totale : il y a une semaine, le doute planait encore sur les Hurlus. Gérard Lopez a officialisé la reprise du club ce samedi, et débarque avec neuf prêts ... et trois beaux transferts dans ses valises.

Matias Silvestre, de l'expérience bien nécessaire 

Si vous vous rendiez sur le site officiel de l'Excel Mouscron avant ce lundi et consultiez l'onglet "Effectif pro", un fait inquiétant sautait aux yeux : sous la mention "défenseurs", un seul joueur - Alessandro Ciranni. L'intégralité des autres défenseurs de l'Excel avaient en effet quitté le groupe au terme de la saison 2019-2020. Une catastrophe pour le secteur nécessitant le plus d'automatismes. 

Agouzoul, El-Adji (défenseurs centraux) et Boccat (latéral gauche) sont arrivés ce week-end pour renforcer la défense mais à 22, 18, 21 ans et peu ou pas d'expérience en pro, ils ne feront pas office de tauliers. D'où l'un des coups de ce mercato : Matias Silvestre (35 ans). Plus de 300 matchs de Serie A : en Pro League, seul Kompany compte plus de rencontres dans l'un des cinq grands championnats parmi les défenseurs (Andreas Beck, d'Eupen, compte 290 apparitions en Bundesliga). 

Malgré ses passages à l'Inter et l'AC Milan, Silvestre aura surtout été un taulier à Catane et la Sampdoria ; en 2018-2019, il est encore titulaire indiscutable à Empoli en Serie A. Sa saison 2019-2020 aura été compliquée en Serie B, à Livourne, et il était libre de tout contrat, mais si Matias Silvestre a encore du jus, il sera très utile aux Hurlus. 

Harlem "Bison" Gnohere, un nouveau statut 

Quand il a quitté la Belgique, Harlem Gnohere n'était pas forcément l'attaquant le plus respecté de notre championnat : surpuissant, mais parfois maladroit, il avait surtout brillé en D2 sous les couleurs du Sporting Charleroi, qu'il aide à remonter en Pro League, mais n'inscrira que 3 buts dans l'élite avant de partir pour la Roumanie où il prendra une autre dimension. 

Jugez plutôt : 24 buts en 59 matchs avec le Dinamo Bucarest, 51 en 115 matchs avec le FCSB (anciennement Steaua Bucarest) - un total qui en fait l'un des meilleurs artificiers du pays, et amène le sélectionneur roumain à envisager une naturalisation. La Liga roumaine n'est pas un championnat du top européen, mais a offert à la D1A quelques beaux transferts ces dernières années. À coup sûr, il peut remplacer avantageusement Stipe Perica, et opte pour l'Excel Mouscron alors qu'une offre était sur la table en provenance du Legia Varsovie, soit l'assurance de jouer l'Europe. 

Beni Badibanga pour exploser ?

Le troisième renfort fait plutôt office de pari que de valeur sûre : l'ancien Rouche Beni Badibanga n'a pas encore de réelle saison référence, même s'il a une belle expérience en D1A avec près de 90 rencontres, dont 37 sous le maillot du Standard et 54 à Waasland-Beveren. Il reste sur une saison pleine au Freethiel, avec 28 matchs, mais ne présente pas les chiffres attendus (2 buts, 2 assists). 

Pour autant, à 24 ans seulement, Badibanga peut aisément servir de moteur offensif sur l'une des ailes de l'Excel Mouscron, qui a parfois manqué de percussion depuis le départ de Manuel Benson. Beni Badibanga a le potentiel pour passer un palier et l'expérience pour assumer un rôle de cadre ; l'avenir dira si les Hurlus ont eu le nez fin. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos