Comme un air de déjà vu
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction

Bruges s'est à nouveau incliné sur sa pelouse, contre le Beerschot

Comme un air de déjà vu

Deux matches à domicile, deux scénarios identiques pour les hommes de Philippe Clement. Bruges n'y arrive pas à domicile et commence la saison avec un triste bilan de 3 sur 9.

Bruges déçoit. Les champions en titre ne s'imposent toujours pas à domicile et la réception du Beerschot a fortement ressemblé à la rencontre inaugurale contre le Sporting de Charleroi. Les hommes de Clement ont des possibilités, des centres, des tirs de loin et des occasions en fin de match mais au final la défaite est encore au rendez-vous.

Comme contre Charleroi, Mignolet s'est encore incliné, en première période cette fois et encore suite à une erreur de sa défense. A cause des blessures, Philippe Clement avait choisi d'aligner Balanta en défense centrale et mal lui en a pris. Pas seulement à cause de son approximation sur le but de Raphael Holzhauser (28', 0-1) mais pour sa prestation globale. Le numéro  n'est pas un défenseur central et cela s'est vu tout au long du match.

Brugge

Après l'ouverture du score, les Brugeois ont poussé, on peut même parler de siège. Mais les longs ballons et les centres au petit bonheur la chance ont surtout rythmé la deuxième période. Les Gazelles ont pourtant terminé la rencontre avec une abondance de joueurs offensifs: Badji, Vanaken, Krmencik, Okereke et De Ketelaere étaient sur la pelouse pour terminer la rencontre... sans succès.

Physiquement, les Brugeois ont par contre été présents et la fin de match a été à leur avantage. Vanhamel a eu ses interventions les plus chaudes à effectuer dans le dernier quart d'heure, mais il ne se retournera jamais, malgré la très bonne entrée de Krmencik.

Brugge

Voilà une nouvelle défaite bien embêtante pour Bruges. Philippe Clement l'a dit: le championnat est un marathon, cependant d'un point de vue comptable le début de saison est totalement manqué. Des blessés, des joueurs qui devaient arriver et qui ne sont pas encore là, Dennis qui est sur le départ depuis quelques semaines et la confiance qui s'en va comme les températures estivales. Le Club est cette fois sous pression à une semaine de se déplacer à Genk.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos