Le ministre des Sports flamand prévient : "Il n'y aura peut-être plus de public dans les stades si cela se reproduit"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Le ministre des Sports flamand, Ben Weyts veut lancer un signal fort

Le ministre des Sports flamand prévient : "Il n'y aura peut-être plus de public dans les stades si cela se reproduit"
Photo: © photonews

Le ministre des Sports flamand a décidé de réduire de moitié la capacité d'accueil du KRC Genk pour le prochain match à domicile. Il n'y aura plus 5.000 places disponibles, mais 2.500.

Ben Weyts était mécontent de voir que plusieurs fans de Genk n'avaient pas respecté les mesures mises en place afin de lutter contre le coronavirus. "Nous avons pris des dispositions très claires pour faire en sorte d'abandonner les huis clos et qu'une partie du public puisse être là. Cela s'est fait dans des conditions strictes et j'ai des protocoles avec chaque club séparément", a explique le ministre des Sports flamand à Sporza. "Si vous pouvez alors voir depuis votre salon que ces mesures ne sont pas respectées, vous devez agir", a-t-il martelé.

A Genk et dans d'autres clubs, il est préférable de respecter strictement les protocoles pendant les prochaines semaines. "J'ai également remarqué que le speaker du stade en question n'est pas intervenu efficacement. J'ai pris le risque de réintroduire le public dans les stades. Si cela n'est pas suivi, je dois intervenir. Si cela se reproduit ? Alors il n'y aura peut-être plus de public", a prévenu Ben Weyts.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos