Le RWDM s'adjuge le derby de la zwanze et stoppe sa série noire !
Florent Malice
Florent Malice depuis le stade Machtens
| 0 réaction

Le RWDM bat l'Union Saint-Gilloise, qui peut perdre la tête de la D1B

Le RWDM s'adjuge le derby de la zwanze et stoppe sa série noire !

Le penalty obtenu par le RWDM fera débat, mais l'Union Saint-Gilloise n'a pas tenu son rang dans ce derby.

Il aura fallu 35 ans pour retrouver un derby de la zwanze en match officiel : le RWDM accueille l'Union Saint-Gilloise et si les deux équipes évoluent désormais dans la même division, il semble encore y avoir un écart de niveau entre une USG qui survole la D1B et un RWDM qui reste sur 3 défaites d'affilée. Mais l'absence de public visiteur, si elle nous prive de l'ambiance typiquement brusseleer de ce derby, permet au moins à Molenbeek de partir avec un bel avantage. 

Comme des escargots sans caricole 

Il faut bien tout l'optimisme et le support des Brussels Boys du RWDM pour réchauffer l'atmosphère d'une première période calamiteuse sur le plan sportif : l'Union prend le jeu à son compte, comme attendu, et les locaux jouent le contre sans jamais parvenir à surprendre. Le rugueux Burgess, videur derrière, joue les déménageurs devant : sur corner, l'Anglais d'1m96 croit tromper Sadin mais une poussée est sanctionnée (23e). 

Pour le reste, pas grand chose à se mettre sous la dent : alors que le RWDM aurait peut-être pu se retrouver à 10 suite à un tacle par derrière de Libert, c'est Moris qui doit sortir une claquette sur un centre vaguement dangereux avant la pause. Et alors que la drache s'invite à Bruxelles, on se dit que ces joueurs ont tout l'air d'escargots sans caricole. 

Yagan le crapuleux de la strotje 

La seconde période recommence sur d'autres intentions du RWDM, poussé par un public qui semble passer une excellente soirée malgré tout. L'Union recule, peine à se dégager et se retrouve bien mal prise quand Ivan Yagan joue les crapuleux et en rajoute dans le rectangle. Penalty ? Peut-être pas, mais bien pour Mr Smet, et Yagan se fait "justice" lui-même (1-0, 48e). 

Peu inspirée, l'Union tente de se relancer : Sadin doit sortir une tête sur coup-franc, mais les frappes manquent de précision. De leur côté, les Molenbeekois sont déchaînés : Nzuzu tente de forcer la décision, mais c'est finalement l'ancien unioniste Tracy Mpati qui est bien trop seul dans le rectangle et fait le break (2-0, 70e). Felice Mazzù jette ses armes offensives dans la bataille, faisant sortir notamment un Vanzeir invisible. Brighton Labeau, monté au jeu, est servi d'une sublime talonnade de Nielsen (2-1, 77e). 

C'est à l'honneur des hommes de Laurent Demol : ils ne joueront pas le résultat, continuant de presser, poussés par leurs supporters (rappelés à l'ordre par le speaker, la distanciation étant toute relative en tribunes). Ils seront récompensés : Nicolas Rommens, sur corner, tue le match (3-1, 83e). Le RWDM a choisi le meilleur moment pour briller et mettre fin à une série compliquée ; l'Union, de son côté, pourrait perdre la tête du classement de D1B. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos