Roland Juhasz prévient le Standard : "Fehervar peut battre n'importe qui et l'a prouvé ces dernières années"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Roland Juhasz prévient le Standard de Liège avant la rencontre face à Fehervar

Roland Juhasz prévient le Standard : "Fehervar peut battre n'importe qui et l'a prouvé ces dernières années"
Photo: © photonews

Ce jeudi soir, le Standard de Liège accueillera Fehervar à Sclessin lors des barrages de l'Europa League. Les Rouches doivent l'emporter s'ils veulent rejoindre les poules de la C3.

Le dernier obstacle du Standard de Liège avant les poules de l'Europa League se nomme Fehervar. Le vice-champion de Hongrie viendra à Sclessin avec la ferme intention de l'emporter après ses trois victoires lors des tours préliminaires de la C3. Les troupes de Gabor Marton ont éliminé les Bohemians (5-3 tab), Hibernians (1-0) et le Stade de Reims (4-1 tab) avant d'affronter le matricule 16.

Un club qu'il ne faudra pas prendre à la légère comme nous le confirme un certain Roland Juhasz. Le jeune retraité était encore le capitaine de Fehervar la saison dernière. "Je ne suis pas surpris qu'ils soient parvenus jusqu'aux barrages. Ils ont mérité leurs victoires et ne sont qu'à une marche des poules de l'Europa League. Il est vrai que le Standard est un gros client mais les Liégeois seront dépourvus de l'un de leurs points forts", souligne l'ancien joueur d'Anderlecht (2005 à 2013). "Jouer à Sclessin n'est jamais évident, et je sais ce que je dis. Leur douzième homme fait partie de leurs atouts.  Toutefois, le match se jouera à huis clos, donc sans les supporters des Rouches, une bonne chose pour nous", confie celui qui est en charge de l'équipe espoirs du futur adversaire du matricule 16.

Le club, triple champion de Hongrie (2011, 2015 et 2018) est un habitué des joutes européennes et a même déjà créé l'exploit. "Il y a quatre ans, nous avions éliminé Bordeaux, mais nous avions surtout réalisé une magnifique campagne il y a deux ans. Après avoir sorti Dudelange, Ludogorets et Mälmo durant les tours préliminaires de la Ligue des champions, nous avions ensuite croisé le fer avec l'AEK Athènes durant les barrages. Et nous avons été sortis de peu, mais reversés au sein des poules de l'Europa League dans un groupe comprenant Chelsea, le PAOK Salonique et Bate Borisov. Nous avons terminé avec sept points. Contre les Blues, futurs vainqueur de la compétition cette saison-là, nous avions seulement perdu 1-0 à Stamford Bridge avant de partager l'enjeu (2-2) chez nous. À noter que nous avions battu les Grecs de Salonique à deux reprises", précise l'ancien international hongrois (95 capes et six buts).

"Fehervar veut revivre ces glorieux moments et est déterminé plus que jamais à l'emporter au Standard de Liège pour arriver à ses fins. L'équipe a les qualités nécessaires pour y parvenir et peut battre n'importe qui. Le collectif de MOL est prodigieux, une mentalité exemplaire règne au sein du groupe et les joueurs se battent les uns pour les autres. Ils donneront le maximum et feront en sorte de ne pas laisser la moindre chance aux Rouches", ajoute celui qui a pris sa retraite à l'issue de la saison dernière. "Je ne serai pas à Liège, mais je supporterai mon équipe depuis la Hongrie. Si j'ai pris ma retraite un an trop tôt ? Non, mais il est vrai que j'aurais aimé disputé ce genre de rencontre, qui plus est en Belgique, ma deuxième maison", a conclu Roland Juhasz.

Lors de cette dernière décennie, le club hongrois (appelé auparavant Videoton) a croisé la route de deux clubs belges, à savoir La Gantoise et Genk. MOL avait éliminé les Buffalos lors des barrages de la C3 lors de la saison 2011-2012 avant de perde à deux reprises contre les Limbourgeois lors des poules. À noter que Fehervar avait atteint la finale de la Coupe de l'UEFA en 1985 face au Real Madrid. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos