De l'efficacité et une victoire qui va faire du bien au Sporting d'Anderlecht

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
De l'efficacité et une victoire qui va faire du bien au Sporting d'Anderlecht
Photo: © photonews

Le Sporting d'Anderlecht n'a pas marché sur Courtrai, mais a su exploité le manque d'efficacité, dans les deux rectangles, de son adversaire pour faire mouche. Et s'offrir une précieuse victoire après les deux points perdus la semaine dernière contre OHL (3-1).

Privé d'Evgeniy Makarenko, pas autorisé à jouer, Yves Vanderhaeghe n'a effectué qu'un seul changement dans son onze de base par rapport à l'équipe victorieuse la semaine dernière à Malines. C'est Hannes Van Der Bruggen qui a remplacé l'Ukrainien dans l'entrejeu. Pluys de changements, en revanche, dans le onze de Vincent Kompany. Avec les retours de Peter Zulj, qui n'avait plus été aligné d'entrée depuis le 23 août dernier, et d'ALbert Sambi Lokonga. Deuxième titularisation également pour Mustapha Bundu, qui a numériquement pris la place de Landry Dimata dans le onze de base.

Ouverture du score d'entrée 

Une rencontre qu'Anderlecht a démarrée de la meilleure manière possible. Il n'a en effet fallu que six minutes au Sporting pour ouvrir le score. Grâce à une tentative à distance de Peter Zulj qu'Adam Jakubech ne parvenait pas à maîtriser. En renard des surfaces, Lukas Nmexha était à la bonne place pour faire payer au Slovaque sa petite erreur d'appréciation. Mais Adam Jakubech llait se racheter quelques minutes plus tard, en empêchant à deux reprises Mustapha Bundu de doubler la mise. 

Anderlecht un peu timide malgré son but d'avance, le KVK a doucement trouvé son rythme et il a fallu deux interventions de Van Crombrugge, sur un centre tir de Kristof D'Haene, puis une demi-volée d'Eric Ocansey, pour permettre à Anderlecht de conserver l'avantage. Quelques minutes plus tard, l'ancien Panda était encore à deux doigts de l'égalisation, mais le cuir prenait la direction du filet latéral.

Des buts qui tombent au bon moment 

Et le Sporting d'Anderlecht, plus clinique que jamais, dans cette première période, a fait payer aux Kerels leur manque d'efficacité. Grâce à Percy Tau. Déjà impliqué sur le premier but, le Sud-Africain a doublé la mise d'une frappe à distance bondissante qui n'a laissé aucune chance à Adam Jakubech.

Et comme la semaine dernière, les Mauves rentraient au vestiaire avec un avantage de deux buts. Et cet avantage, Anderlecht aurait pu l'accroître dès la reprise, avec de grosses occasions pour Lukas Nmecha et Yari Verschaeren. Mais l'attaquant allemand a placé le ballon dans les gants de Jakubech et l'envoi du Diable Rouge a frappé la barre.

Le Sporting a ensuite commencé à reculer et à se faire peur. Michiels Jonckheere aurait d'ailleurs dû réduire le score à la 55e, il a complètement manqué son envoi. Et Anderlecht a terminé le  travail en contre, avec un assist de Percy Tau pour le deuxième but de la soirée de Lukas Nmecha.

Malgré le penalty bizarrement accordé à Courtrai et transformé par Pelé Mboyo, le Sporting repart de l'avant et offre à Vincent Kompany sa deuxième victoire en tant que coach principal. Avec 17 points, les Mauves reviennent provisoirement à deux points du duo de tête, composé de Bruges et de Charleroi. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos