Nations League : la France remercie Giroud, l'Espagne écrase l'Allemagne

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Nations League : la France remercie Giroud, l'Espagne écrase l'Allemagne

La Ligue des Nations livre ses derniers verdicts cette semaine. La France n'a pas tremblé au moment de recevoir la Suède, même sans enjeu ; l'Espagne, elle, n'a laissé aucune chance à l'Allemagne.

La France s'était imposée ce week-end face au Portugal et aucun scénario ne pouvait plus écarter les Bleus du Final Four ; est-ce ce qui explique la nonchalance de début de match qui voit Viktor Claesson ouvrir le score dès la 4e minute de jeu ? Après s'être déjà inclinée contre la Finlande, la France doit se ressaisir pour éviter deux défaites à domicile qui, même sans public et sans enjeu, feraient tache. 

Heureusement pour les Bleus, un homme fait preuve d'une résilience admirable ces dernières années en sélection : Olivier Giroud, toujours critiqué, toujours présent et qui force le respect. L'attaquant de Chelsea égalise (16e), avant que Benjamin Pavard rappelle de bons souvenirs à la France d'une frappe au ... second poteau (36e). Notons le bon travail de Marcus Thuram, replacé dans le 11 après son premier match difficile en sélection. 

En seconde période, Giroud encore : le second meilleur buteur de l'histoire des Bleus se rapproche un peu plus de Thierry Henry avec son 44e but en équipe nationale, sur un beau centre de Kylian Mbappé (3-1, 59e). Quaison réduira l'écart (88e, 3-2), ce qui forcera peut-être la réflexion du côté de Didier Deschamps mais ne change rien au résultat final : 4-2 pour les Bleus après un but tardif de Kingsley Coman (95e) ! 

Dans l'autre match, sans grand enjeu autre que le maintien pour la Croatie (assuré par la défaite de la Suède dans le même temps), le Portugal a été l'emporter du côté de Zagreb (2-3) avec, enfin, un autre buteur que Cristiano Ronaldo pour la ... première fois depuis un an jour pour jour. Drôle de statistique, d'autant que cela arrivera trois fois : Ruben Dias ouvrira le score et ira offrir les trois points à la 91e minute, et Joao Felix faisait 1-2 à l'heure de jeu. La Croatie, elle, a marqué via Kovacic par deux fois (29e, 65e).

Une Allemagne humiliée 

Six buts. Voilà le tarif pris par l'Allemagne sur la pelouse de la Roja. La Mannschaft pouvait toujours espérer prendre la tête du groupe en allant l'emporter à Séville, mais a rapidement compris que la soirée serait difficile : à la pause, Morata, Torres et Rodri ont déjà fait 3-0 ... et le chemin de croix se poursuivra en seconde période. 

Les Allemands verront l'Espagne empiler les buts, un peu comme eux avaient pu le faire en demi-finale au Brésil : Fernan Torres s'offre un triplé, Oyarzabal fait jeu, set et match à la 88e minute (6-0), et on se demande comment Joachim Löw va pouvoir survivre à une telle débandade. Oui, même si ce n'est "que" la Nations League... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos