Interview Ronny Rosenthal (ex-Standard et Bruges): "Lior Refaelov est l'un des plus grands footballeurs israéliens de l'histoire"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Ronny Rosenthal (ex-Standard et Bruges) ravi par le Soulier d'Or de Lior Refaelov

Ronny Rosenthal (ex-Standard et Bruges): "Lior Refaelov est l'un des plus grands footballeurs israéliens de l'histoire"
Photo: © photonews

Lior Refaelov a réalisé un rêve, mercredi soir, en décrochant le Soulier d'Or. Mais il a aussi écrit un petit bout d'histoire du football israélien. "A l'image de ce qu'il accomplit en Belgique depuis près de dix ans", estime son illustre prédécesseur, Ronny Rosenthal. Entretien.

Ancien champion de Belgique (avec Bruges) et également ancien buteur du Standard, Ronny Rosenthal a été le premier Israélien à régaler les amateurs de football belge. Et, 30 ans après son départ, celui qui est désormais agent de joueurs et qui vit en Angleterre (où il a, faut-il le rappeler, aussi été champion, avec Liverpool) continue de suivre le football belge d'un œil attentif. 

Avec Lior Refaelov parmi les cinq finalistes, Ronny Rosenthal n'a d'ailleurs pas manqué la cérémonie du Soulier d'Or, qu'il a suivie en direct mercredi soir. Et Il est ravi de voir son compatriote chausser la célèbre godasse dorée. "Je suis d'abord très content pour lui, mais je pense que c'est aussi une bonne chose pour le football israélien", nous confie-t-il. 

"Qualités, mentalité, régularité"

Un trophée "mérité", insiste notre interlocuteur, qui connaît bien le nouveau Soulier d'Or. "C'est un joueur avec beaucoup de qualités et une mentalité au top. Mais il est aussi très régulier. Il est toujours performant. Je suis allé le voir jouer, peut-être 12 ou 13 fois, quand il était à Bruges, depuis qu'il est à l'Antwerp, pas encore malheureusement. À chaque fois, il était l'un des meilleurs sur le terrain." 

54 buts et 62 assists pour Bruges, 33 buts et 13 assists pour l'Antwerp: Lior Refaelov cartonne depuis qu'il a rejoint la Belgique en 2011. 

L'ancien Rouche n'hésite d'ailleurs pas à désigner son cadet comme "le meilleur Israélien de l'histoire du championnat de Belgique". "C'est logique", insiste-t-il. "Ça fait dix ans qu'il est là. Il a joué dans deux grands clubs. Il est toujours bon. On ne peut pas dire le contraire."

"L'équipe nationale? Je ne comprends pas..." 

Mais Ronny Rosenthal va même un plus loin: pour lui, Lior Refaelov est même l'un des meilleurs joueurs israéliens tout court. "Il n'y a pas tant de joueurs israéliens qui, comme lui, ont réussi et, surtout, qui ont duré, dans des championnats du top. La Belgique n'est peut-être pas un championnat du big five, mais pour moi c'est juste en dessous, parmi le top 8 en Europe. Et par ce qu'il a fait à Bruges et ce qu'il fait désormais à l'Antwerp, Lior marque l'histoire de notre football." 

Et pourtant, malgré ce statut et ses brillantes performances en Belgique, Lior Refaelov n'a plus porté le maillot de l'équipe nationale depuis plus de trois ans. "Ça, c'est quelque chose que je ne peux pas comprendre", estime son illustre prédécesseur. "Il y a parfois des choix d'entraîneurs qui sont étonnants, mais j'espère évidemment qu'il reviendra, il le mérite." 

En attendant peut-être d'être rappelé, celui qui affiche 39 sélections et six buts à son compteur national, continuera de faire ce qu'il fait depuis bientôt dix ans: régaler en Belgique. Et, avec un Soulier d'Or en plus, Lior Refaelov risque d'être plus motivé et déterminé que jamais. 

Lior Refaelov n'a plus porté les couleurs de son équipe nationale depuis le 6 octobre 2017: incompréhensible pour Ronny Rosenthal. 
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos